La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -14,50 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    22 614,91
    -331,30 (-1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Comment la crise sanitaire a profondément changé le rapport au travail

©ANTONI SHKRABA / Pexels

INFOGRAPHIE - Une note de la fondation Jean Jaurès publiée ce vendredi 1er juillet montre que le rapport au travail chez les Français a profondément changé depuis 1975, notamment durant la crise du Covid-19.

Travailler ne définit plus forcément les Français. Dans une note rendue publique ce vendredi 1er juillet, la Fondation Jean Jaurès a épluché des dizaines d'études pour réussir à définir le nouveau rapport des salariés avec leur travail. Celui-ci a notamment été profondément chamboulé par la crise sanitaire du Covid et ses confinements successifs, qui ont forcé les entreprises à revoir leur management, investir davantage dans le télétravail et la santé de leurs salariés.

Dans son analyse, la fondation Jean Jaurès prend comme point de bascule le Covid. D'après une réalisée pendant la crise sanitaire, entre mai et novembre 2020, 74% des salariés estimaient qu'il y aurait un avant et un après Covid-19. L'histoire leur a donné raison. Le recours au télétravail en est un exemple. Certaines entreprises y étaient parfois . Pour autant, la France compte désormais environ . "Fin 2021, 39% des salariés affirmaient que leur entreprise s’est engagée dans une plus grande distanciation physique entre les collaborateurs, 33% dans une accélération du principe "flex office", c’est-à-dire le fait de ne pas avoir de poste de travail attitré, 29% dans la généralisation des bureaux individuels ou limités à quelques collaborateurs au détriment des open spaces et 23% une réduction de la surface des locaux."

Equilibre et bien-être au travail

La fondation explique que ce recours au télétravail peut être associé à la diminution continuelle du temps de travail depuis 50 ans. Les salariés, par les congés et le télétravail, aspirent à la même ambition: trouver un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. "Les deux critères les plus susceptibles de favoriser l’épanouissement professionnel résident aux yeux des salariés dans le fait "d’avoir un bon équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle" (38%), ce score illustrant une fois encore la relativisation de la place du travail par rapport à la vie personnelle, et "d'avoir le sentiment de faire un travail utile" [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles