Marchés français ouverture 8 h 12 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,17 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0525
    -0,0061 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 305,81
    -650,27 (-3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -9,01 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Crise du lait infantile: Les Etats-Unis ont perdu leur souveraineté alimentaire

EDITO. Peut-on être la première puissance mondiale si l'on n'est pas capable de fournir du lait à ses nourrissons? Joe Biden a multiplié les investissements militaires et mène indirectement la guerre en Ukraine mais il est obligé de créer un pont aérien pour tenter de résoudre la pénurie de lait pour bébé dans son pays. Pendant ce temps, la Chine a considérablement investi dans la production agricole et l'Inde a fermé ses frontières pour que ses céréales profitent d'abord à son marché intérieur. La souveraineté alimentaire est la première condition de la souveraineté.

La situation du marché du lait infantile aux Etats-Unis montre à quel point le thème de est devenu sensible. Certains le découvrent, d'autres s'y sont préparés de longue date. L'équation est fort simple mais terrifiante. Mieux vaut la poser froidement pour tenter de ne pas subir les inexorables échéances. La croissance démographique dans les pays en développement, et l'augmentation de la demande et du niveau de vie dans les pays développés, , d'épizooties et de conflits armés dans de grandes zones agricoles font peser de lourdes menaces sur la production alimentaire mondiale. En résumé, il n'y en aura pas pour tout le monde! Et la guerre en Ukraine et le réchauffement global n'arrangent pas les choses.

Lire aussi

Depuis plus d'un mois, les familles américaines peinent à se fournir en lait pour bébé. Les rayons des magasins sont vides, les commerçants en ligne sont en rupture ou demandent à leurs clients des prix et des délais anormaux. Et il n'est pas question de donner à son enfant un produit qui n'offrirait pas de garanties absolues quant à sa traçabilité et sa qualité.

La situation est d'autant plus critique que la plupart des mères américaines n'allaitent pas leurs enfants. Pas question de dénier ce choix à celles qui n'ont pas de contre-indications médicales. Elles seules doivent décider d'allaiter leur enfant. Mais dans un pays où le congé de maternité n'existe quasiment pas, le choix est vite fait même si les experts reconnaissent de grands avantages à l'allaitement maternel pour la santé de l'enfant.

Une industrie déstabilisée par le Covid

Personne ne s'inquiétait de la fourniture de lait infantile outre Atlantique, un sujet banal que l'on considère comme relevant de la responsabilité des entreprises privées, jusqu'à ce qu'une alerte sanitaire n'oblige l'un des principaux fabricants, Abbott, à fermer une usine dans le Michigan en février. Deux nourrissons sont décédés d'une intoxication. Cette usine d'abord mise en cause avant d'être innocentée, a dû stop[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles