Marchés français ouverture 5 h 46 min
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • Nikkei 225

    28 646,28
    +362,36 (+1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1301
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    23 684,69
    -167,55 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    50 865,22
    -574,40 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,40
    +22,46 (+1,57 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     

Crise en Guadeloupe: une cinquantaine d'agents du GIGN et du Raid envoyés sur l'île

·2 min de lecture

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé samedi à Paris l'envoi d'une cinquantaine de membres du GIGN et du Raid en Guadeloupe, où violences, pillages et blocages ont émaillé la nuit de vendredi à samedi, sur fond de contestation du pass sanitaire.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé samedi à Paris l'envoi d'une cinquantaine de membres du GIGN et du Raid en Guadeloupe, où violences, pillages et blocages ont émaillé la nuit de vendredi à samedi, sur fond de contestation du pass sanitaire.

"Le premier message est celui de la fermeté de l'État", a martelé Gérald Darmanin, alors que son collègue chargé des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annonçait qu'une réunion se tiendrait lundi soir autour du Premier ministre Jean Castex avec les parlementaires et les présidents des assemblées de la Guadeloupe. Les blocages ont repris samedi en Guadeloupe après une nouvelle nuit de pillages et d'incendies lors de laquelle des policiers et gendarmes ont été visés par des tirs, faisant un blessé léger, malgré le couvre-feu imposé face à la dégradation de la mobilisation anti-pass sanitaire.

Dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu'un couvre-feu avait été instauré entre 18H00 et 5H00, des pharmacies et des commerces de téléphonies ont notamment été visés. Selon le ministère de l'intèrieur, 29 interpellations ont été effectuées."La nuit a été très agitée" a confié une source policière à l'AFP, faisant état de "tirs à balles réelles sur un véhicule de police" au Gosier et "sur des gendarmes mobiles" à Pointe-à-Pitre. Au total, les forces de l'ordre déplorent, selon la même source, "l'usage d'armes à feu sur les forces de l'ordre sur quatre secteurs différents".

"Un effectif a reçu une pierre au visage" et a été légèrement blessé, selon la même source. Plusieurs véhicules ont été dégradés. Une centaine de policiers et 80 gendarmes étaient sur le terrain cette nuit dans l'île. Les policiers ont notamment fait face à une tentative d'intrusion à la résidence universitaire de Pointe-à-Pitre, ainsi qu'à "une vingtaine de pillages ou tentatives de vols" dans des commerces de Pointe-à-Pitre et du Gosier : bijouterie, PMU, banques, centre commercial...

Durant la nuit à Saint-François, "des gendarmes sortant de la brigade [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles