La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,71
    +68,74 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 184,23
    -314,75 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    770,86
    -23,46 (-2,95 %)
     
  • S&P 500

    4 246,46
    +21,67 (+0,51 %)
     

La crise du covid19 redonne du pouvoir à Bruxelles

·2 min de lecture

Plan de relance, Pacte vert… La Commission européenne pèse sur les politiques nationales malgré sa faible légitimité. Une évolution durable, où les gouvernements trouvent leur intérêt.

Vaccins, Irlande du Nord, Ukraine : ce début d'année a mis à rude épreuve la Commission européenne et sa présidente, Ursula von der Leyen. Au-delà des polémiques, un changement est en cours à Bruxelles : la crise lui permet d'élargir ses pouvoirs. Le plan de sauvetage massif de l'économie l'intronise en trésorière bis qui dessine la politique économique. En échange d'une partie des 750 milliards de subventions et de prêts octroyés, les gouvernements doivent réformer leurs économies dans le cadre fixé par Bruxelles. Les instances européennes pressent les Etats membres de le faire depuis longtemps. Désormais la Commission peut, en théorie, couper le robinet des financements si les réformes ne sont pas menées. Pour certains, comme l'Italien Paolo Gentiloni, qui supervise le dispositif, des mesures à l'origine ponctuelles, telles celles prévues par le plan de redressement, pourraient être reconduites. Même lorsqu'elle se prend les pieds dans le tapis, comme pour les vaccins, la Commission s'arrange pour s'en sortir avec des pouvoirs accrus. Sa gestion de la crise sanitaire pourrait préfigurer une nouvelle approche des questions de santé, même une fois l'épidémie maîtrisée.

Accroissement des pouvoirs

Les projets à plus long terme devraient confirmer cet accroissement des pouvoirs. Il est facile de qualifier le Pacte vert pour l'Europe de gadget. N'empêche : ce projet qui s'étend sur les trois prochaines décennies va fondamentalement modifier la nature de l'Union, tout comme le marché unique l'avait fait dans les années 1980. Pour que l'Europe atteigne la neutralité carbone d'ici à 2050, la Commission devra réorganiser des marchés et des industries entières. Le processus est déjà en marche. La question de savoir si la France se dotera d'une nouvelle génération de centrales nucléaires se réglera autant à Bruxelles qu'à Paris. Ce n'est pas la première fois qu'un pouvoir puissant voit le jour en dépit d'une direction politique faible.

Quand Jacques Delors a pris la tête de l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles