La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 911,71
    -146,81 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    14 718,37
    +57,79 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1816
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    32 969,19
    +710,80 (+2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    915,47
    -14,46 (-1,56 %)
     
  • S&P 500

    4 393,92
    -7,54 (-0,17 %)
     

Crise chez Toshiba : les actionnaires renvoient le président du groupe

·1 min de lecture

Rien ne va plus chez Toshiba. La crise de gouvernance que traverse le groupe s'est encore aggravée vendredi avec l'éviction du président du conseil d'administration qui a perdu la confiance des actionnaires, excédés par les mauvaises pratiques persistantes du groupe japonais. A l'issue d'une assemblée générale ordinaire (AGO) de près de trois heures, les actionnaires ont voté contre les réélections de Osamu Nagayama et celle d'un autre membre du conseil d'administration, Nobuyuki Kobayashi, tout en validant les nominations de neuf autres administrateurs.

"Le groupe reconnaît la gravité du rejet de certains candidats" par les actionnaires, a réagi Toshiba dans un communiqué, annonçant la tenue d'un conseil d'administration dans la foulée de l'AGO. Ancien capitaine d'industrie respecté au Japon, passé auparavant par le groupe pharmaceutique Chugai et par Sony, M. Nagayama, 74 ans, avait été élu président de Toshiba lors de sa précédente AGO en juillet 2020.

C'est précisément en amont de cette AG que des dirigeants de Toshiba avaient manoeuvré avec le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti) pour intimider des actionnaires activistes, selon un rapport indépendant publié le 10 juin. Le lancement de cette enquête indépendante n'avait été obtenu qu'au forceps par les actionnaires de Toshiba, au terme d'un bras de fer avec la direction lors d'une assemblée générale extraordinaire en mars.

Après les révélations très détaillées de ce rapport, le groupe avait réagi en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ouïghours : la Chine dénonce les "méthodes de gangster" des Etats-Unis, après les sanctions
Intel, le champion du semi-conducteur, est menacé de toutes parts
Le médicament développé par Sanofi contre certains cancers reçoit le feu vert de l'UE
La Bourse dopée par le plan Joe Biden sur les infrastructures, le CAC 40 ouvre en hausse
Menaces, tueur à gages… la guerre du contrôle technique en Essonne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles