La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    6 044,45
    -28,90 (-0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 531,70
    -1,47 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    31 460,30
    -40,38 (-0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0580
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 828,30
    -2,00 (-0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    19 570,18
    -853,28 (-4,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,75
    -11,05 (-2,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,13
    +0,51 (+0,47 %)
     
  • DAX

    13 161,21
    +43,08 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 246,33
    +37,52 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    11 545,48
    -62,14 (-0,54 %)
     
  • S&P 500

    3 903,79
    -7,95 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2288
    +0,0018 (+0,15 %)
     

Crise alimentaire : Moscou se dit "prêt" à aider une exportation des céréales de l'Ukraine

La Russie est-elle prête à faire des efforts pour résoudre la crise alimentaire ? A l'issue d'un entretien téléphonique samedi 28 mai avec son homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz, Vladimir Poutine s'est dit "prêt" à aider une exportation "sans entraves" des céréales de l'Ukraine, tout en mettant en garde. "La Russie est prête à aider à trouver des options pour une exportation sans entraves des céréales, y compris des céréales ukrainiennes en provenance des ports situés sur la mer Noire", indique le communiqué publié à l'issue de cette conversation téléphonique, qui a eu lieu sur fond des craintes d'une grave crise alimentaire en raison de l'offensive russe en Ukraine.

Selon Vladimir Poutine, les difficultés liées aux livraisons alimentaires ont été provoquées par "une politique économique et financière erronée des pays occidentaux, ainsi que par les sanctions antirusses" imposées par ces pays, explique-t-il dans le communiqué. Une augmentation des livraisons des engrais et des produits agricoles russes pourrait faire baisser les tensions sur le marché agricole international "ce qui nécessitera bien évidemment la levée des sanctions appropriées" visant Moscou, souligne-t-il. L'Ukraine, gros exportateur de céréales, notamment de maïs et de blé, voit sa production bloquée du fait des combats.

Pour sa part, la Russie, autre puissance céréalière, ne peut vendre sa production et ses engrais en raison des sanctions occidentales touchant les secteurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ligue des Champions : le préfet de police de Paris saisit la justice pour "fraude massive aux faux billets"
L'organisation de la finale de Ligue des champions pointée du doigt, les prix des billets en baisse selon la SNCF… Le flash éco du jour
Pour Eric Woerth, la réforme des retraites doit être menée à son terme
Le Havre : attention à cette nouvelle arnaque au faux casting
Pyrénées-Orientales : l'escroc vendait des terrains agricoles qu'il ne possédait pas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles