La bourse ferme dans 3 h 38 min
  • CAC 40

    6 553,09
    +24,77 (+0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 769,47
    +13,41 (+0,36 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0178
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 785,10
    +8,40 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    23 106,84
    -419,01 (-1,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,33
    -13,49 (-2,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,24
    +1,13 (+1,28 %)
     
  • DAX

    13 722,01
    +95,30 (+0,70 %)
     
  • FTSE 100

    7 521,04
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2061
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Crise alimentaire: Macron veut "tordre le cou" aux "contrevérités" russes

AFP - Ludovic MARIN

A l'occasion de son voyage en Afrique, le président de la République s'affronte à distance avec le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, qui est lui aussi en tournée sur le continent.

Emmanuel Macron a expliqué mardi 26 juillet à Yaoundé vouloir "tordre le cou à beaucoup de contrevérités" russes sur les raisons de la crise alimentaire mondiale qui connaissent, selon lui, "un certain succès dans les opinions publiques africaines".

"Ce ne sont pas les sanctions qui ont créé la situation mais bien la guerre décidée par la Russie. C'est quand même la responsabilité de la Russie, la situation dans laquelle nous sommes", a déclaré le président de la République lors d'une réunion consacrée à la sécurité alimentaire et au rôle du secteur privé, organisée à la résidence de l'ambassade de France à Yaoundé.

Lire aussi

Emmanuel Macron a entamé ce mardi par le Cameroun, dirigé d'une main de fer depuis 40 ans par Paul Biya, sa première tournée africaine depuis sa réélection en avril .

Au même moment, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, également en tournée sur le continent, a estimé de son côté que la Russie n'était pas responsable des "crises de l'énergie et des denrées alimentaires". "Il y a une campagne très bruyante autour de cela, mais nos amis africains en comprennent la cause profonde", a-t-il déclaré depuis Entebbe en Ouganda, troisième étape de sa tournée africaine.

Prudence sur l'exportation de céréales

"Elles (ces crises) ne sont pas liées à ce qui se passe dans le cadre de l'opération militaire spéciale", a ajouté Sergueï Lavrov, utilisant la terminologie du Kremlin pour désigner le conflit en Ukraine.

Cette tournée de Sergueï Lavrov en Afrique intervient après un accord majeur signé vendredi 22 juillet entre la Russie et l'Ukraine, sous l'égide des Nations Unies et de la Turquie, pour permettre notamment l'exportation de 20 à 25 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine. Mais une frappe russe le lendemain sur le port ukrainien d'Odessa, sur la mer Noire, vital pour le commerce des céréales, a cependant suscité des inquiétudes sur la mise en place de l'accord.

A Yaoundé mardi, Emmanuel Macron s'est "félicité" de l'accord signé, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles