La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    6 571,21
    +42,89 (+0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,29
    +20,23 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0174
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 783,80
    +7,10 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 115,42
    -415,93 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,21
    -13,60 (-2,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,28
    +1,17 (+1,33 %)
     
  • DAX

    13 759,78
    +133,07 (+0,98 %)
     
  • FTSE 100

    7 518,02
    +2,27 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2066
    +0,0014 (+0,12 %)
     

« Crise énergétique : rendre la sobriété désirable », par Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar

© MICHELE TANTUSSI/GETTY IMAGES EUROPE/Getty Images via AFP

Voici sa tribune : « Depuis presque un an, les prix de l'énergie s'envolent : les carburants ont augmenté de 30%, avec un prix à la pompe dépassant désormais les 2 euros le litre. En dépit de ce changement brutal et soudain, il serait faux de penser que cette crise est conjoncturelle. Nous entrons au contraire dans un nouveau paradigme, prédit de longue-date et qui s’accélère à présent : celui d’une ère où les prix des énergies sont voués à croître durablement, tant pour des raisons géopolitiques, qu’économiques et climatiques.

Face à l’urgence, les gouvernements ont d’abord agi pour juguler les conséquences les plus immédiates de la crise, en instaurant des mesures pour soutenir dès leur entrée en vigueur le pouvoir d’achat des ménages. Une réaction nécessaire et bienvenue face à la pression sociale causée par l’inflation. Dans la mobilité, cela s’est notamment traduit par 3 mois de quasi-gratuité des trains en Allemagne, ou une réduction du prix à la pompe en France directement prise en charge par l’État.

Pour autant, le politique sait que ces aides ne régleront pas la cause profonde de cette crise. Partout en Europe, les gouvernements alertent sur la nécessité de transformer en profondeur nos sociétés et de lancer aussi rapidement que possible une série de mesures pour accélérer notre transition vers plus de sobriété énergétique.

Le défi politique est clair mais éminemment difficile : parvenir à conjuguer l’écologique et le social. En d’autres termes, si les mesures de so...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles