Marchés français ouverture 5 h 42 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 382,81
    -189,06 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9575
    -0,0023 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    19 996,78
    -461,30 (-2,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,35
    -18,79 (-4,09 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Crise énergétique : Le casse-tête des transports publics pour amortir l’explosion de leur facture d’énergie

Crise énergétique : Le casse-tête des transports publics pour amortir l’explosion de leur facture d’énergie

TRansport - Les réseaux de transport public sont confrontés à une explosion de leur facture énergétique et réfléchissent aux moyens de l’amortir, certains n’excluent pas une hausse des tickets de transport

En début de semaine, l’université de Strasbourg a pris une décision radicale pour faire face à l’explosion de sa facture d’énergie : la fermeture du campus deux semaines de plus cet hiver. En coupant les interrupteurs et les chauffages, l’établissement d’enseignement supérieur espère réduire ses dépenses. Mais ce qui est possible pour des bâtiments, ne l’est pas pour les réseaux de transport public qui ne peuvent pas stopper du jour au lendemain l’activité des métros, trams et autres bus au gaz de la France entière.

Et pourtant, rares sont ceux qui ne cachent pas leurs préoccupations face à la flambée du prix de l’électricité et du gaz. « En 2022, le montant de notre facture d’électricité est de 6 millions d’euros. Notre contrat s’achève à la fin de l’année et nous sommes en train de renégocier les tarifs pour l’an prochain. Selon les projections, nous pourrions passer à un montant de 24 millions d’euros », explique Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo Collectivités, l’autorité organisatrice de la mobilité (AOM) à Toulouse.

Hausse des tarifs ou réduction des fréquences à l’étude

De quoi donner des sueurs froides lorsqu’on sait que cela ferait passer le coût de l’énergie dans le b(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Crise énergétique : Quelque 300 entreprises en France en difficulté cet hiver, selon le gouvernement
Crise énergétique : L’augmentation taxe foncière à Lyon ? « Ce n’est pas une réalité actuellement » répond Grégory Doucet
Montpellier : Un appartement témoin pour apprendre des écogestes simples