La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 274,85
    +233,26 (+1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    334,11
    -3,39 (-1,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3297
    -0,0059 (-0,44 %)
     

Crise économique : ces PME qui passent à côté des aides de l'Etat

·1 min de lecture

Ils n'ont pas recours aux mesures de secours. Selon une étude réalisée cette semaine par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) Occitanie, 60% des chefs d'entreprise interrogés (ils étaient près de 700) n'ont touché aucune aide de l'État (chômage partiel ­excepté). Soit parce qu'ils ne les ont pas demandées, soit parce qu'ils ne les ont pas obtenues. Le non-recours aux dispositifs de soutien pourrait contrarier l'objectif premier du gouvernement : sauvegarder le tissu économique. Car, sur le terrain, de nombreux artisans, commerçants et indépendants s'avouent perdus dans la pléthore de dispositifs existants.

"On est noyés, reconnaît Clément Chevalier, dirigeant de My Presqu'île, association qui fédère 2.700 commerces à Lyon. On ne sait pas vers qui se tourner pour avoir un décryptage technique." Le numéro vert mis en place par Bercy n'est pas toujours disponible. Les cellules de crise installées dans les chambres de commerce et consulaires croulent sous les appels. Et tous les commerçants et indépendants ne disposent pas d'un expert-comptable pour les conseiller.

Des exceptions aux exceptions

Résultat : faute d'informations, les plus isolés ne demandent rien. "Certains sont très angoissés et découragés, observe Sandrine Franchet, adjointe à la mairie du 5e arrondissement de Lyon. Devoir remplir des tas de dossiers leur paraît insurmontable." Ceux qui savent se heurtent aux critères d'éligibilité et à leur complexité. Pour bénéficier du fonds de solidarité...


Lire la suite sur LeJDD