La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    6 651,81
    -50,17 (-0,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 167,10
    -27,82 (-0,66 %)
     
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 755,40
    +5,60 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    36 436,67
    -1 381,88 (-3,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 059,26
    -49,66 (-4,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,47
    +0,17 (+0,23 %)
     
  • DAX

    15 547,51
    -96,46 (-0,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 062,32
    -16,03 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0013 (-0,10 %)
     

"Ce sont des criminels" : les propos chocs du professeur Gilbert Deray sur ceux qui propagent de fausses informations contre la vaccination

·1 min de lecture

Ce mardi 27 juillet, Gilbert Deray, professeur de médecine et chef du service de néphrologie à la Pitié-Salpêtrière, était l'invité de l'interview politique de la matinale de LCI, afin d'évoquer le rebond de l'épidémie de Covid-19. Et si Gilbert Deray se réjouit du grand nombre de personnes qui ont franchi le pas de la vaccination, avec l'instauration du pass sanitaire, il regrette tout de même que certains y soient encore réticents. Le professeur explique en effet que la parole des dirigeants politiques et du corps médical sur les plateaux télé n'est pas toujours suffisante pour gagner la confiance des populations.

Et pour cause certains, font le travail inverse notamment via les réseaux sociaux : "Vous avez des gens qui désinforment. Ce sont des criminels, les gens qui désinforment", a lancé Gilbert Deray Les interviewers de LCI se sont étonnés de cette formulation choc, mais le professeur a maintenu et développé son propos : "Oui, des criminels. Je parle des gens qui désinforment, pas des gens qui doutent ! Je ne parle pas de ces 100 000 personnes qui manifestent", a-t-il précisé avant d'expliquer pourquoi il considère les relayeurs de fake-news comme des criminels : "Parce que, quand vous empêchez des gens d'être vaccinés, où d'avoir un test PCR et que vous les envoyez, dans les manifestations, en plus, se faire contaminer, vous allez en tuer une partie !", a-t-il développé, poursuivant sur le fait que cela menait au "débat qui est celui du contrôle des réseaux sociaux." (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"C'est fou quand même !" : Samuel Etienne pousse un coup de gueule dans Questions pour un Champion
Marina Carrère d'Encausse quitte une émission phare de France 5 et s'explique (VIDEO)
Résultats du Loto : découvrez le tirage de ce lundi 26 juillet 2021
Grande surprise pour la 4000e des 12 Coups de midi : Jean-Luc Reichmann pose avec Zette sur le plateau !
Top Chef : une ex-candidate bientôt maman après un long combat contre l'endométriose (PHOTO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles