CRH: a réalisé 630 millions d'acquisitions en 2012.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
C2RG.EX19,760,00
BELI.PA29,400,30
CRH29,430,20

(CercleFinance.com) - Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe de matériaux de construction irlandais CRH (NYSE: CRH - actualité) , très exposé à l'Amérique du Nord, a fait part ce matin de toute une série d'acquisitions menées durant le second semestre 2012. Au total, leur montant atteint 375 millions d'euros, ce qui porte le montant consacré l'année dernière aux rachats à près de 630 millions.

Ce total se décompose entre 500 millions d'euros de versements en cash et 130 millions de versements différés.

Par zone géographique, ces opérations se concentrent d'abord sur l'Amérique du Nord, avec 12 opérations et 256 millions d'euros. Un exemple : Trap Rock Industries (granulats et asphaltes). En Europe, six transactions ont été menées pour un montant de 119 millions d'euros.

Notons à titre de comparaison que selon le consensus, le chiffre d'affaires de CRH devrait atteindre en 2012 quelque 19,3 milliards d'euros.

En Bourse de Londres où le titre irlandais est également coté, l'action perd 1,7% à 1.261 pence et 1,8% à 15,6 euros à Dublin, alors que le FTSE londonien ne perd que 0,2% et l'indice dublinois reste stable.

Chez le bureau d'études Bernstein, on rappelle que 'les acquisitions ont été le principal contributeur à la croissance des bénéfices de CRH durant la dernière décennie', puisqu'elles ont sur la période représenté la quasi-totalité de la hausse des ventes comme du résultat opérationnel - 'même les bonnes années'. Il s'agit d'un phénomène unique parmi les valeurs des matériaux de construction suivies par Bernstein.

En conséquence, les points réalisés deux fois l'an par CRH sur ses acquisitions revêtent une importance particulière. Sur l'ensemble de l'année 2012, Bernstein calcule que les achats de CRH se sont concentrés sur l'Amérique du Nord (345 millions d'euros) plutôt qu'en Europe (274 millions), une tendance qui s'est renforcée au 2nd semestre. Il s'agit selon eux d'un signal positif pour le titre, étant donné les dynamismes relatifs des marchés de la construction et du BTP des deux côtés de l'Atlantique.

Le conseil de Bernstein sur le titre est neutre (pondération en ligne) assorti d'un objectif de cours de 15 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.