La bourse ferme dans 4 h 30 min

Les crevettes font la fortune des riziculteurs vietnamiens

1 / 2

Les crevettes font la fortune des riziculteurs vietnamiens

Le développement de l'élevage de la crevette a été une aubaine pour les paysans du delta du Mekong, qui peinaient à joindre les deux bouts. Cette course au profit met néanmoins à mal l'écosystème fragile de la région.

Traditionnellement, les paysans du Mékong tiraient leur subsistance des  rizières, de la  culture d'oignons et de l'élevage de canards. L'arrivée de l'élevage de la crevette a tout bouleversé. Après des années à peiner à joindre les deux bouts, les riziculteurs ont changé de niveau de vie.

A l'exemple de Tang Van Cuol qui, avec sa montre de luxe en or, est loin de l'image du riziculteur vietnamien moyen.   Il vit dans le delta du Mékong, surnommé "le bol de riz" du Vietnam, la région étant une grosse productrice de la céréale la plus populaire d'Asie.

"L'élevage de crevettes, cela rapporte tellement!", s'enthousiasme Cuol, devant un déjeuner impressionnant, fait de riz, de porc et de crevettes.

Il a pu s'acheter grâce à ses gains plusieurs motos et payer un beau mariage à sa fille. Cette année, il pense gagner un milliard de dongs, soit près de 40.000 euros, une somme énorme pour cette région du delta, connue pour la pauvreté de ses riziculteurs.

Une aggravation des problèmes de salinisation

Au-delà du cas de Cuol, l'arrivée de la crevette a été une aubaine pour cette province de Soc Trang: les motos y ont supplanté les vélos, les routes sont bien entretenues et des maisons modernes ont été bâties.

Mais les défenseurs de l'environnement mettent en garde contre les méfaits de la multiplication des fermes de crevettes dans le delta d'un des plus grands fleuves du monde,...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi