Publicité
La bourse ferme dans 2 h 40 min
  • CAC 40

    7 944,52
    -11,89 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 903,02
    -9,90 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 138,90
    +12,60 (+0,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 568,74
    +2 203,79 (+3,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,89
    -0,85 (-1,08 %)
     
  • DAX

    17 703,75
    -12,42 (-0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 637,26
    -3,07 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    +186,83 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2691
    -0,0002 (-0,01 %)
     

CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN : Activités et résultats au 31 décembre 2023

CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN
CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN

Crédit Agricole du Morbihan
Activités et résultats au 31 décembre 2023
(Communiqué diffusé le 26 janvier 2024 après bourse)

Vannes, le 26 janvier 2024

Le Conseil d’Administration de la Caisse Régionale du Morbihan s’est réuni le vendredi 26 janvier 2024 pour procéder à l’arrêté des comptes au 31 décembre 2023 (en cours de certification par les Commissaires aux comptes).

Une entreprise utile à son territoire et active pour relever les défis environnementaux et sociétaux

Fidèle à ses engagements de banque mutualiste, le Crédit Agricole du Morbihan a poursuivi son soutien au territoire avec 826 036€ octroyés dans le cadre d’actions de mécénat et de sponsoring ou encore une politique d’achats visant à promouvoir les acteurs locaux : 69% des achats ont été réalisés sur le Morbihan et les 4 départements limitrophes. Le Crédit Agricole du Morbihan, soucieux de son impact sociétal et environnemental, détient par ailleurs le label Relations Fournisseurs et Achats Responsables (RFAR).
Une attention particulière a été portée aux jeunes qui s’est traduit par l’accueil de 72 alternants et de 118 stagiaires.
Par ailleurs, avec un taux de travailleurs en situation de handicap de 9,15% (exercice 2022) et un index égalité Hommes/Femmes de 93/100 (exercice 2022), le Crédit Agricole du Morbihan, en se situant bien au-dessus des normes nationales, a réaffirmé ses engagements en termes d’inclusion et de mixité.
L’accompagnement des clients dans leurs différents moments de vie et dans les périodes plus difficiles a été poursuivi en s’appuyant sur les dispositifs comme la cellule séparation/divorce (646 clients), le service successions (3 804 familles) ou encore le Point Passerelle (264 clients) qui épaule les clients victimes d’un aléa de la vie. Grâce à ce soutien Passerelle, près de 75% des particuliers aidés ont réussi à rebondir.
Conscient des enjeux environnementaux qui s’accentuent, le Crédit Agricole du Morbihan a déployé des moyens humains et financiers dans le but d’accompagner ses clients vers les transitions énergétique et environnementale : rénovation énergétique de l’habitat, mobilité douce, aide au diagnostic et préconisations pour les clients entreprises et agriculteurs, financements de projets (en fonds propres ou sous forme de prêts) d’énergies renouvelables.

Une activité qui reste dynamique au regard de notre environnement

Dans une année une nouvelle fois complexe, le Crédit Agricole du Morbihan poursuit son développement en se mobilisant au service du territoire morbihannais ainsi :

  • Plus de 16 000 nouveaux clients nous ont rejoints sur l’année 2023.

  • Notre collecte globale progresse de 3,3% pour atteindre 15,2 milliards d’euros d’encours. La hausse des taux d’intérêt rend la rémunération de l’épargne plus attractive, notamment sur les dépôts à terme qui voient leurs encours augmenter. De plus, l’épargne règlementée (Livrets A, LDDS et LEP) capte de plus en plus de capitaux compte tenu des niveaux de rémunération servis. L’attrait des clients pour l’assurance vie (+ 5,7%) et les valeurs mobilières ne se dément pas non plus cette année.

  • Nos encours de crédits finançant l’économie locale sont en augmentation de 1,8% sur un an, à près de 10,3 milliards d’euros. Après un début d’année encore dynamique, les demandes de financements se sont ralenties par rapport à 2022, notamment sur le marché du financement de l’habitat.

  • Notre développement « assurances » se poursuit avec une croissance sur l’année de 2,8% du nombre de contrats d’assurances de biens et de personnes.

Cette dynamique se traduit par une hausse de parts de marché tant en crédits (+0.08pt) qu’en collecte (+0.20pt) sur un an. (Source BDF au 30/09/23)

Des résultats financiers démontrant une certaine résilience

Après une année 2022 exceptionnelle qui s’est traduite par une hausse de 12,9% du PNB au 31/12/22, le Produit Net Bancaire Social 2023 s’établit à 233,1 millions d’euros en baisse de 4,1% par rapport à l’exercice précédent. L’activité commerciale se caractérise par un ralentissement de la production de nouveaux crédits, en particulier avec un marché de l’habitat qui s’est replié. Parallèlement, le développement de l’activité collecte auprès des clients, dans une année marquée par le renchérissement du prix de la liquidité a pris de l’ampleur. Dans ce contexte, la marge d’intermédiation est en baisse prononcée en raison de la forte et brutale remontée des taux d’intérêts de l’année 2022 qui s’est répercutée rapidement sur la collecte et le refinancement, mais beaucoup plus lentement et progressivement sur la production des nouveaux crédits, notamment en raison de la contrainte du taux de l’usure. L’impact de ces évolutions brutales a néanmoins été compensé en grande partie par la politique de couverture menée en 2023.
Par ailleurs, le produit net bancaire a été pénalisé en 2023 par une reprise de la provision épargne logement moins élevée que l’an passée. Enfin, les dividendes reçus des participations ont augmenté significativement, dont + 3,3 millions d’euros de la SAS rue La Boétie (holding des Caisses Régionales détenant la participation majoritaire dans Crédit Agricole SA).

Les charges de fonctionnement progressent modérément à 148,7 millions d’euros en social soit +1,1%. Les augmentations salariales, dans le contexte inflationniste actuel, et la légère croissance de l’effectif entrainent une hausse de 5,9% des frais de personnel. Il est également à noter une baisse de la cotisation au « Fonds de Résolution Unique » arrivant à la cible projetée du fonds de garantie des déposants et de la contribution sur la valeur ajoutée (CVAE). Enfin, l’impact de la réforme des retraites vient réduire le montant des provisions à constituer au titre des engagements sociaux.
Le Résultat Brut d’Exploitation Social s’élève à 84,4 millions d’euros, en baisse de 12,1% après une année 2022 exceptionnelle (+22,5%).
Le taux de créances douteuses et litigieuses remonte à 1,87% contre 1,58% au 31 décembre 2022 (sur base consolidée). Le taux de couverture qui rapporte les dépréciations aux encours de créances clientèles douteuses et litigieuses est en baisse à 55,88% contre 57,96% au 31/12/2022 (sur base consolidée) tout en demeurant adapté au niveau de risque estimé sur ces dossiers.
Le coût du risque sur base sociale s’élève à 29,9 millions d’euros dont 17,4 millions d’euros concentrés sur quelques clients en difficulté et 10,9 millions d’euros de dotations aux provisions collectives et filières. Cette nouvelle dotation aux provisions collectives et filières traduit la volonté de la Caisse Régionale d’intégrer les effets potentiels du dérèglement climatique sur nos filières provisionnées.
Les encours de provisions sur créances douteuses sur base consolidée s’élèvent à 107,3 millions d’euros. En prenant en compte ces éléments ainsi que les provisions collectives et filières et le FRBG (comptabilisé en social), le taux de couverture global se porte à 3,08% sur base consolidée.
Après un impôt sur les sociétés de 6,8 millions d’euros, le Résultat Net Social s’établit à 50,1 millions d’euros contre 51,2 millions d’euros au 31/12/2022.
Le Résultat Net Consolidé (part du Groupe) ressort à 51,7 millions d’euros au 31 décembre 2023 contre 82,3 millions d’euros en 2022, en baisse de 37,2%. Cette diminution est liée notamment à la baisse de -19,9 millions d’euros du PNB et à la hausse du coût du risque de - 20,8 millions d’euros alors que la charge d’impôt diminue de 12,3 millions d’euros.

Une structure financière solide

La structure financière de la Caisse Régionale confirme sa solidité avec 1 973 millions d’euros de capitaux propres consolidés, part du Groupe au 31 décembre 2023. Le ratio CET 1 s’élevait à 26,02% au 30 septembre 2023. De même, la Caisse Régionale du Morbihan respecte, au 31 décembre 2023, tous les indicateurs de suivi du risque de liquidité. Il s’agit notamment des limites internes d’endettement à court et à moyen terme et du ratio LCR qui s’établit à 112,8% au 31 décembre 2023 (pour une exigence réglementaire de 100%).
Le total du bilan consolidé au 31 décembre 2023 s’établit à 13,4 milliards d’euros, les capitaux propres et les dettes représentent respectivement 14,7% et 85,3% du bilan consolidé. En structure de dettes, les principales sources de financement sont constituées des dettes envers la clientèle, essentiellement dépôts à vue et à terme (32,1% de l'ensemble des dettes) et des dettes envers les établissements de crédits, essentiellement vis-à-vis de Crédit Agricole SA au regard des règles internes de refinancement du Groupe (63,2% de l'ensemble des dettes).
Le cours du Certificat Coopératif d’Investissement (CCI) du Crédit Agricole du Morbihan coté sous le code ISIN FR0000045551 a augmenté sur la période. Il s’élève à 63,50 € au 31 décembre 2023, contre 55,50 € au 31 décembre 2022.
Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale du 27 mars 2024, le versement d’un dividende de 2,87 € par titre (soit 4,29% de rendement sur le cours moyen 2023).

Les chiffres clés

En millions d’euros

Décembre 2022

Décembre 2023

Evolution sur un an

Collecte Globale

14 756

15 240

+3,3%

Crédit (1)

10 090

10 274

+1,8%

Produit Net Bancaire – Social

243,1

233,1

-4,1%

Charges d’Exploitation – Social

-147,1

-148,7

+1,1%

Résultat Brut d’Exploitation – Social

96,0

84,4

-12,1%

Résultat Net – Social

51,2

50,1

-2,2%

Résultat Net – Consolidé

82,3

51,7

-37,2%

Total Bilan – Consolidé

13 895,1

13 418,2

-3,4%

Capitaux Propres – Consolidé (part du Groupe)

1 858,7

1 972,9

+6,1%

(1) Ces montants intègrent les créances habitat cédées dans le cadre des opérations de titrisation Groupe, qui se sont déroulées en 2020 et 2022.

Les perspectives

L’année 2024 s’annonce à nouveau complexe en termes économiques, financiers et géo politiques, ce qui pourrait avoir des répercussions sur nos clients et notre activité. Comme par le passé, fort de sa solidité financière et conformément à ses valeurs, le Crédit Agricole du Morbihan se tiendra aux côtés de ses clients et continuera à soutenir les projets du territoire.
Dans le prolongement de la stratégie du groupe, le Crédit Agricole du Morbihan prendra une part active dans l’accompagnement de tous ses clients tant dans leurs développements que sur leurs transitions énergétiques afin qu’ils puissent réduire leur empreinte carbone.

Retrouvez toutes les informations financières et réglementaires sur www.credit-agricole.fr/ca-morbihan
Rubrique « Informations réglementées ».

Contact « Relations Investisseurs » :
M. Georges Du Mesnil Du Buisson Georges.DUMESNILDUBUISSON@ca-morbihan.fr - 02 97 01 77 77

Pièce jointe