La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 535,96
    -290,52 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

CREALOGIX: D’importants investissements exceptionnels grèvent l’EBITDA dans l’exercice 2021/2022

Crealogix Holding AG / Mot-clé(s) : Résultat annuel

13.09.2022 / 07:01 CET/CEST
Annonce événementielle au sens de l'art. 53 RC (SIX)
Le contenu relève de la responsabilité de l’émetteur.

Annonce événementielle au sens de l’art. 53 RC

Au cours du difficile exercice 2021/2022, le chiffre d’affaires de CREALOGIX a diminué de 14% pour s’établir à CHF 94 millions. Ce recul du chiffre d’affaires associé à des investissements d’une importance exceptionnelle liés à l’implémentation du produit pour les banques de développement en Allemagne a eu pour conséquence un EBITDA négatif de CHF -9,3 millions. Les baisses de coûts réalisées et la fin des investissements dans le produit pour les banques de développement garantiront le retour rapide à un EBITDA positif pour l’exercice 2022/2023.

 

Au cours de l’exercice 2021/2022, l’entreprise FinTech suisse CREALOGIX a investi considérablement dans le développement de nouveaux produits et le perfectionnement des produits existants. Le portefeuille de produits et de prestations de services a été rationalisé avec une consolidation répondant aux critères de la nouvelle orientation stratégique. Notamment en raison du recul des transactions exceptionnelles, le chiffre d’affaires net a été de CHF 94,0 millions, ce qui correspond à une baisse de chiffre d’affaires à hauteur de 14% par rapport à l’exercice précédent. Dans le même temps, la part des transactions récurrentes représente désormais 51,3% du chiffre d’affaires global. Outre la migration du modèle de licence, la cession planifiée de la vente de services à des partenaires d’implémentation, les effets des taux de change (CHF 1,6 million) ainsi que la vente retardée de terminaux de paiement ont contribué au recul du chiffre d’affaires.

 

Des investissements d’une importance exceptionnelle sont responsables de la perte

La forte augmentation des investissements dans les produits jusqu’à 31% du chiffre d’affaires (exercice précédent: 22%) a eu pour conséquence un EBITDA négatif de CHF -9,3 millions. Par l’implémentation de la plateforme des banques de développement en Allemagne, CREALOGIX a atteint un objectif important de développement des produits et achevé les investissements à hauteur de 90%. Le recul du volume de chiffre d’affaires et une inflation dans les pays de production ont également en effet sur l’EBITDA et n’ont pas pu être compensés entièrement par des réductions de coûts et des augmentations de prix supplémentaires.

La perte de l’entreprise avant amortissement du goodwill se situait à CHF -12,2 millions par rapport à un bénéfice de CHF 0,8 million l’exercice précédent. Le ratio de fonds propres en fin d’exercice s’élevait donc à 22,6% (exercice précédent: 38,0%) – et ce, avec une approche comptable prudente ainsi que les effets négatifs des taux de change résultant de la consolidation pour un montant de CHF 5,0 millions. Conformément aux conditions de l'obligation convertible, CREALOGIX ne doit pas descendre en dessous d'un ratio de fonds propres de 25 %. Notamment à cause de la forte baisse du taux de change EUR/CHF, ce fut provisoirement le cas en fin d'exercice. Mais entre-temps, plusieurs mesures déjà annoncées ont été prises, dont la vente partielle de Swiss Learning Hub AG. Ainsi, la déviation temporaire du ratio de fonds propres n'a pas de conséquence sur l'obligation convertible.

Des gains d’efficacité résultant de la consolidation du portefeuille ont aussi permis d’apporter des adaptations au niveau de la structure du personnel: actuellement, CREALOGIX emploie dans le monde 524 collaborateurs, soit 17% de moins qu’au cours de l’exercice précédent.
 

Focalisation sur le Digital Banking

La focalisation sur l’activité de base Digital Banking se poursuit au cours des deux premiers mois de l’exercice 2022/2023: en août 2022, CREALOGIX a vendu 67% de la filiale Swiss Learning Hub AG.

 

Perspectives

Son CEO Oliver Weber a déclaré: «Le difficile exercice a été marqué par une série d’effets exceptionnels, notamment des investissements importants en faveur des banques de développement. Les capacités liées au développement et à l’implémentation sont désormais de nouveau disponibles pour d’importants projets clients. La forte amélioration de la situation de coûts va permettre de retrouver rapidement de la rentabilité.»

À un niveau de comparaison sous-jacent (déconsolidation de Swiss Learning Hub AG), CREALOGIX ne table pas encore pour l’exercice 2022/2023 sur des chiffres d’affaires en augmentation, notamment à cause des incertitudes sur le cours de l’euro et de la poursuite du passage à des contrats pluriannuels. Dès le premier semestre de l’exercice 2022/2023, CREALOGIX table en revanche sur un retour à un EBITDA positif.

 

Rendez-vous ici pour télécharger le rapport annuel 2021/2022 dans son intégralité:
https://crealogix.com/en/about-us/investor-relations

 

Communiqué de presse (PDF)


Fin du communiqué ad hoc

Langue :

Français

Entreprise :

Crealogix Holding AG

Badenerstrasse 694

8048 Zürich

Schweiz

Téléphone :

+41442959041

E-mail :

media@crealogix.com

Site internet :

www.crealogix.com

ISIN :

CH0011115703

Bourses :

SIX Swiss Exchange

EQS News ID :

1440851


 

Fin du message

EQS News-Service

show this
show this