La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 762,93
    +56,43 (+0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Crazy Horse, Moulin Rouge, Paradis Latin... les cabarets parisiens grands gagnants des aides à la culture

·1 min de lecture

Ces secteurs ont souffert de la crise. La Cour des comptes a examiné le soutien du ministère de la Culture au spectacle vivant ainsi qu'à deux autres secteurs : cinéma et patrimoine. Dans les trois cas, elle salue la rapidité de l'intervention de l'Etat en faveur des acteurs brusquement privés d'activité au printemps 2020. Mais elle relève un manque de contrôles rigoureux pour s'assurer que les aides ne dépassent pas les pertes engendrées par l'épidémie de Covid-19, et qu'elles aillent aux entreprises en ayant le plus besoin. Dans le cas du spectacle, les magistrats de la rue Cambon notent "un décalage entre volume de crédits ouverts et évaluation de l'efficience de la dépense". "Le ministère de la Culture n'a pas prévu d'évaluation ex post de l'allocation de ces aides (après leur versement, ndlr)", regrettent-ils.

"En particulier, il n'est pas possible de repérer d'éventuels effets d'aubaine ni les cas où des bénéficiaires, cumulant les différents types d'aide, auraient profité d'une surcompensation de l'impact financier de la crise". "La liste des bénéficiaires fait apparaître une relative concentration des aides, au bénéfice des plus structurés", souligne la Cour des comptes.

Les cabarets parisiens ont été abondamment aidés par le Fonds de compensation des pertes de billetterie du Centre national de la musique: un million d'euros chacun pour le Crazy Horse, le Paradis latin et le Moulin rouge, près de 700.000 pour le Lido. C'est bien plus, par exemple, que pour le Printemps (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les millions d’Amixem, le youtubeur qui monte
Pétrole : la grosse amende infligée à un courtier américain pour n'avoir pas prévu que le pétrole puisse valoir moins que zéro dollar
Indemnisation des restaurateurs : Axa prolonge son offre de transaction amiable
Dyson, Miele, Brabantia... ces marques incontournables dans la buanderie
Impôts : le marché parallèle du tabac, un manque à gagner colossal pour le fisc

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles