La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 853,54
    -43,98 (-0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Crash du Boeing 737 MAX : les dirigeants pourront être poursuivis par les actionnaires !

·1 min de lecture

Vents contraires pour la direction de Boeing. Les plaintes d'actionnaires contre l'avionneur américain sur les crashs du 737 MAX ont été jugées recevables par la justice américaine. L'ensemble des flottes de 737 MAX avait été cloué au sol durant près de 20 mois à partir de mars 2019, à la suite du crash de deux appareils, l'un appartenant à la compagnie indonésienne Lion Air en 2018, l'autre à Ethiopian Airlines en 2019, ayant fait 346 morts. La décision judiciaire se base sur le fait que "la direction aurait dû tenir compte mais a choisi d'ignorer" une "alerte" concernant les systèmes de sécurité de l'appareil, connu sous l'acronyme MCAS, après le premier accident. "Les actionnaires peuvent poursuivre la supervision du groupe menée par la direction", a estimé mardi le juge Morgan Zurn, qui a cependant rejeté deux autres demandes.

Interrogé par la BBC, Boeing a expliqué "examiner les prochaines étapes". La décision, prise pas une juridiction de l'Etat du Delaware, a rappelé que les vraies victimes des accidents restaient les personnes ayant perdu la vie et leurs proches, cependant "la législation sur les entreprises reconnaît un autre type de victimes: Boeing en tant qu'entreprise et ses actionnaires". Le groupe a dû payer des amendes élevées à la suite des deux crashs. En début d'année, Boeing a accepté de verser 2,5 milliards de dollars d'amende pour mettre fin aux poursuites pénales concernant des accusations pour avoir trompé les autorités de régulation supervisant le 737 MAX. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prêt de cryptomonnaies : Coinbase menacée de poursuites par le gendarme de la Bourse aux Etats-Unis !
Sans conducteurs, les transports scolaires bretons à l'arrêt
Les baskets de Roger Federer bientôt en Bourse
LVMH, Kering, Hermès… une année de rupture pour le luxe : le conseil Bourse du jour
Et si c'était le bon moment pour les entreprises de contribuer à un monde meilleur ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles