La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 630,81
    +1 863,36 (+3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Crash du 737 Max : un ancien pilote Boeing mis en cause

·1 min de lecture

Rebondissement de taille dans l'enquête sur les crashs du Boeing 737 Max. Un pilote d'essai du constructeur américain est accusé d'avoir manipulé la Federal Aviation Administration (FAA), l'autorité de contrôle de l'aviation civile américaine, selon les informations du Wall Street Journal du jeudi 16 septembre, citant des sources proches de l'enquête. Une manipulation opérée dans le but d'obtenir la certification du système anti-décrochage MCAS, à l'origine des deux accidents mortels des vols Lion Air et Ethiopian Airlines, en octobre 2018 et mars 2019.

L'homme, Mark Forkner, était à l'époque l'agent de liaison entre les autorités de l'aviation civile et le constructeur aérien. Dans des documents publiés au début de l'année 2020 et évoqués par le quotidien américain, le pilote d'essai semblait se prévaloir de pouvoir berner ses interlocuteurs au sein de la FAA. Et ce, dans le but d'obtenir la précieuse certification du système de contrôle dont les 737 Max sont équipés depuis leur homologation en 2017. C'est ce système MCAS, un logiciel de commande de vol, qui s'était avéré défaillant lors des deux accidents tragiques de 2018 et 2019. Sur la base de mauvaises données transmises par une des sondes installées sur l'avion, ce système anti-décrochage avait déraillé.

>> À lire aussi - Crash du Boeing 737 MAX : les dirigeants pourront être poursuivis par les actionnaires !

Ces deux accidents avaient entraîné une mise à l'arrêt complète des Boeing 737 Max, cloués au sol pendant près de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cancer du poumon : le bond boursier spectaculaire d'Innate Pharma après des annonces encourageantes dans un traitement
Hydrogène, industrie… le PDG d’EDF appelle la France à anticiper ses besoins en électricité
Les mineurs de Bitcoin ont produit 30.700 tonnes de déchets électroniques en un an, autant que les Pays-Bas !
CAC 40, Wall Street… “nervosité sous un calme apparent” : le conseil Bourse du jour
Aéroports de Paris : il faudra peut-être attendre jusqu'à 2027 pour un retour à la normale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles