La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 004,03
    +36,21 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 342,75
    +20,52 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0181
    -0,0089 (-0,87 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 961,04
    -223,20 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,71
    +5,18 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    3 840,24
    +8,85 (+0,23 %)
     

Les craintes de récession poussent la Bourse de Paris dans le rouge (-2,42%)

La Bourse de Paris perdait 2,42% lundi matin, les investisseurs étant déstabilisés par les craintes d'une récession économique en cas de fort resserrement monétaire de la banque centrale américaine.

L'indice vedette CAC 40 perdait 249,46 points à 6.037,77 points à 10H55 (08H55 GMT). La semaine passée a été désastreuse pour le marché parisien avec une chute de 2,69% vendredi et un repli hebdomadaire de 4,60%.

L'inflation aux Etats-Unis a atteint 8,6% en mai sur an, soit bien plus que ce que prévoyaient les analystes. La hausse des prix à la consommation a de plus recommencé à accélérer le mois dernier alors que les investisseurs espéraient que le pic avait été atteint.

Ces chiffres ont fait chuter fortement la Bourse de New York vendredi: 2,73% pour le Dow Jones à 3,52% pour le Nasdaq.

La Réserve fédérale (Fed) tiendra sa réunion de politique monétaire mardi et mercredi. Une hausse de ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage, ou 50 points de base, semble acquise mais désormais les marchés s'inquiètent d'un relèvement plus fort.

Ces données "risquent de pousser la Fed à maintenir une politique plus agressive tout en amplifiant les risques sur la croissance", s'inquiète Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de La Banque Postale AM.

Sur le marché de la dette, les premiers signes de ces craintes se matérialisent: le taux d'intérêt de la dette américaine à 5 ans dépasse celui des échéances à 10 et 30 ans, et le rendement à 2 ans est au même niveau que les taux à long terme. Ce qui est "généralement un indicateur clé de l'imminence d'une récession", selon Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Par ailleurs, les acteurs du marché observent le résultat des éléctions générales en France.

La coalition de gauche menée par Jean-Luc Mélenchon a réalisé une percée spectaculaire au premier tour des élections législatives et est arrivée quasiment à égalité avec le camp Macron.

"Emmanuel Macron pourrait perdre sa majorité absolue au Parlement français, ce qui le contraindrait à faire des compromis pour faire avancer les réformes", souligne John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud. Mais cette perspective était reléguée au second rang des inquiétudes des investisseurs.

Valneva dégringole

L'action de Valneva chutait de 25,78% à 7,76 euros, après que la biotech franco-autrichienne a appelé vendredi à plus de commandes de la part des pays européens pour son vaccin contre le Covid-19, afin de pouvoir maintenir son contrat avec l'Union européenne.

Atos chute avant présentation de son plan stratégique

L'action Atos chutait de 11,08% à 18,78 euros, après la publication d'un article de BFM Business rapportant un projet visant à isoler les activités historiques de services informatiques du groupe, afin de les gérer en autonomie. L'entreprise présentera son plan stratégique mardi.

Thales confiant

Une compensation de 555 millions d'euros sera versée par l'Australie à l'industriel Naval Group, dont Thales est actionnaire, pour mettre un terme financier à l'affaire des sous-marins français, a annoncé samedi le Premier ministre australien Anthony Albanese. Le titre de Thales montait de 2,82% à 114,80 euros.

Nouvelle opportunité pour TotalEnergies

Le Qatar a annoncé dimanche avoir choisi le géant français des hydrocarbures TotalEnergies (-0,94% à 54 euros) comme premier partenaire étranger pour développer le plus grand champ de gaz naturel du monde.

Euronext CAC40

jvi/kd/eb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles