La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 893,58
    +536,08 (+1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Crédits, placements… ce que l’inflation change pour vos finances en 2021

·1 min de lecture

Une petite remontée de l’inflation, qui pourrait atteindre le seuil de 1,5% (contre 0,50% en 2020), et, par ricochet, un redressement modéré des taux d’intérêt à long terme, de l’ordre de 0,2 à 0,5 point : voilà à quoi il faut s’attendre dans les prochains mois. Rien de plus normal en regard du redémarrage attendu de l’économie. Les taux courts ? Ils devraient rester scotchés à leur niveau actuel, c’est-à-dire proches de zéro, tant que les Banques centrales, afin de favoriser l’activité commerciale, inonderont le marché de liquidités. Donc pour encore de longs mois. Tout cela ne sera évidemment pas sans conséquence pour les épargnants, qu’il s’agisse d’investisseurs immobiliers ou d’amateurs de produits financiers sans risque. Explications.

Les taux vont progressivement remonter en 2021, mais de manière très mesurée. Calme plat pour l’instant sur le front des prêts immobiliers : on peut encore emprunter à très bas coût, entre 1 et 1,30% sur vingt ans (hors assurances), selon le dossier. Mais cela pourrait changer à la fin de l’été si l’inflation, tirée par la hausse continuelle des prix du pétrole, par exemple, venait à prendre du poids. Auquel cas les banquiers remonteraient leur taux. Ayant besoin de vivre, donc de prêter de l’argent, ils limiteraient toutefois cette hausse au strict minimum, de manière à ne pas excéder, en moyenne, le seuil des 1,50%. Soit, pour un prêt de 250 000 euros sur vingt ans, un surcoût de 8 000 à 12 000 euros. L’équivalent de 2 à 3 mètres carrés de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gaz, électricité... Vos factures pourraient augmenter de 20% cet hiver
Ce livre qui dénonce les idées reçues sur les impôts
Loto : un jackpot historique mis en jeu ce lundi
Il pensait s’offrir la première œuvre NFT de Banksy pour 300.000 euros
Immobilier : la plus-value de cession de la résidence principale reste exonérée d’impôt en dépit d’une courte occupation du bien par le vendeur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles