Publicité
Marchés français ouverture 26 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0805
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 013,99
    +76,15 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 407,51
    +98,77 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 421,65
    +8,70 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Les crédits immobiliers repartent à la hausse

Envato - AmnajKhetsamtip

Après un repli de plusieurs mois, les crédits immobiliers sont en hausse en avril selon la Banque de France. Une reprise qui s’explique par une baisse des taux d’intérêt.

Une éclaircie à l’horizon. Après plusieurs mois de chute, le montant des nouveaux crédits à l’habitat connaît un retournement, rebondissant en avril, en raison de la baisse des taux d’intérêt depuis janvier, selon des données de la Banque de France. Le montant total des nouveaux crédits à l’habitat, hors renégociations, atteint 8,9 milliards d’euros, en hausse de près de 30 % par rapport à celui de mars, de 6,9 milliards d’euros.

A Paris, des étudiants contraints de renoncer à un emploi faute de logement

« C’est le premier retournement de tendance significatif depuis le printemps 2022 et la remontée des taux. Selon plusieurs indicateurs avancés, ce retournement devrait se poursuivre en mai », a indiqué la Banque de France jeudi 6 juin dans un communiqué.

Un prix de l’immobilier toujours trop élevé

Les crédits immobiliers ont connu en France une chute abrupte depuis début 2022, liée à la hausse progressive des taux d’intérêt après des années de baisse. Une diminution globale interrompue seulement par quelques soubresauts de hausse comme en janvier 2023. Le taux d’intérêt moyen des nouveaux prêts a poursuivi son repli : il s’établissait en avril à 3,89 %, soit un recul de 0,28 point de pourcentage par rapport à janvier.

PUBLICITÉ

Lire aussiBaisse des taux d’intérêt : la BCE prend les devants sur la Fed

Les établissements bancaires « s’efforcent (…) de redynamiser le marché des crédits immobiliers », avaient indiqué mardi les analystes de l’Observatoire CSA/Crédit logement, autre fournisseur de données sur ce marché. Selon eux, le taux moyen des crédits était de 3,73 % au mois de mai. Le coût du crédit, significatif pour les candidats à l’emprunt même avec un début de baisse des taux, pèse sur le pouvoir d’achat immobilier des ménages. Mais le frein principal reste un prix de l’immobilier toujours élevé.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi