La bourse ferme dans 3 h 17 min
  • CAC 40

    6 759,69
    +5,72 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 991,16
    +6,66 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0539
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    1 813,50
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    16 208,36
    -184,75 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,12
    -1,03 (-0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,95
    +0,73 (+0,90 %)
     
  • DAX

    14 559,45
    +69,15 (+0,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 543,60
    -14,89 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2276
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Crédit immobilier, tickets resto… tout ce qui change au 1er octobre

luismolinero/Adobe Stock

C’est le changement majeur au 1er octobre. Le taux d’usure, qui correspond au taux maximal auquel les banques peuvent prêter de l’argent, est revu à la hausse dès le début du mois. Pour rappel, les banques ne peuvent pas accorder de prêt à un taux supérieur à l'usure, calculée à partir des taux moyens accordés pendant les trois mois précédents, augmentés d’un tiers. Fixé par la Banque de France, le taux d'usure est destiné à protéger les emprunteurs de conditions d’emprunt abusives.

Avec la remontée des taux, certains particuliers ont vu leurs demandes de crédit refusées car leur taux annuel effectif global (TAEG, qui comprend l’assurance emprunteur) était supérieur au seuil de l’usure. Au troisième trimestre, celui-ci s’élevait à 2,57% pour les prêts de 20 ans et plus, et à 2,60% pour les prêts souscrits sur moins de 20 ans. Dès ce 1er octobre, ces taux grimpent, respectivement de 2,57 à 3,05% et de 2,60 à 3,03%.

Actuellement fixé à 19 euros, le plafond d'utilisation quotidienne des tickets restaurant passe à 25 euros dès le 1er octobre. La mesure avait déjà été introduite fin juillet par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. "Dans ces temps difficiles pour nos compatriotes, je veux rendre la vie moins coûteuse, donc je suis prêt à augmenter le plafond de 19 à 25 euros. C’est une bonne proposition de députés LR, socialistes et écologistes (faite dans le cadre du projet de loi de finances rectificative) et je la prends", avait expliqué le locataire de Bercy sur BFMTV, en juillet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : qui va pouvoir bénéficier des nouveaux vaccins contre Omicron ?
L'inflation ralentit en France au mois de septembre, selon une estimation provisoire
"La crise que connaît Royaume-Uni n'est pas pour l'heure liée au Brexit"
Il gagne au loto mais se retrouve désormais harcelé par des inconnus qui veulent de l'argent
Ce restaurant très particulier ne propose qu'une seule table pour deux personnes