Publicité
Marchés français ouverture 5 h 20 min
  • Dow Jones

    38 949,02
    -23,39 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    15 947,74
    -87,56 (-0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    38 944,83
    -263,20 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0838
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 586,20
    +49,35 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 745,76
    +4 142,56 (+7,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 069,76
    -8,42 (-0,17 %)
     

Crédit immobilier : les taux s’envolent en direction des 4%

Philippe Turpin / Getty Images

Un bilan doux-amer pour les candidats au crédit immobilier. Au 1er avril 2023, les taux d’usure vont une nouvelle fois bondir, de plus de 0,20 point, pour dépasser les 4%. Plus précisément, les taux maximums auxquels les banques peuvent prêter s’afficheront respectivement à 4,09% et 4,24% pour les prêts d’une durée comprise entre 10 et 20 ans et pour les crédits souscrits sur plus de 20 ans. Conséquence immédiate de ce relèvement : certains emprunteurs jusqu’ici non finançables en raison d’une offre de crédit (assurance et frais de dossier compris) incluant un taux légèrement supérieur à ce plafond ont plus de chances de rentrer dans les clous et ainsi voir leur demande aboutir. “La révision mensuelle des taux d’usure a permis une vraie accélération dans l’augmentation de ces taux plafonds qui mois après mois, deviennent moins bloquants et permettent de financer davantage d’emprunteurs”, confirme dans un communiqué Julie Bachet, directrice générale du courtier Vousfinancer.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Pour autant, le blocage du marché est pour l’heure loin d’être réglé, le relèvement des taux d’usure n’étant que la traduction… de la hausse des taux pratiqués par les banques. Pour rappel, le seuil de l’usure résulte simplement de la moyenne des taux effectifs pratiqués au premier trimestre 2023 par les établissements de crédit et les sociétés de financement, relevée d’un tiers. Des taux qui ont en moyenne encore grappillé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’investissement immobilier, deuxième placement préféré des Français
Immobilier : le Pays basque, un exemple de marché devenu inaccessible aux autochtones
JO 2024 : tout ce qu'il faut savoir avant de mettre votre logement en location
Immobilier : "Les prix devraient légèrement baisser au niveau national"
Immobilier : quelle est la rue la plus chère de votre ville ?