La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 113,61
    -112,00 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    0,9793
    -0,0026 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 673,30
    +4,70 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    20 175,14
    +154,50 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,23
    +7,80 (+1,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,86
    -1,37 (-1,69 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 764,70
    +27,19 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 638,85
    -1,62 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1131
    +0,0008 (+0,07 %)
     

Crédit immobilier: quels sont les frais à prévoir?

©Pixabay / Pexels

PRATIQUE - Un crédit immobilier représente un coût important. Au-delà de l’argent emprunté, le souscripteur doit aussi prendre en compte toute une série de frais annexes au prêt immobilier.

Dans l’Hexagone, le marché de l’immobilier se porte plutôt bien depuis des années, même s’il a actuellement. Et qui dit investissement dans la pierre, dit le plus souvent crédit immobilier. En effet, l’apport personnel n’est généralement suffisant pour réaliser une telle opération. Le prêt immobilier représente toutefois un coût important, celui-ci variant en fonction de la durée de l’emprunt et des taux d’intérêt pratiqués. D'autant que les , notamment en raison de l’inflation. Pour obtenir son crédit immobilier, il est nécessaire de constituer un dossier de demande de prêt. C’est là qu’interviennent les premiers frais annexes. Les banques vont souvent appliquer ce qu’elles appellent des frais de dossier. Si ceux-ci n’excèdent généralement pas 1% du montant du prêt immobilier, la somme peut rapidement atteindre plusieurs centaines d’euros, voire dépasser les 1.000 euros. Sachez tout de même qu’il est possible de négocier ces frais de dossier, voire d’obtenir leur suppression.

Les frais de notaire, un élément incontournable

Contrairement aux frais de dossier, les frais de notaire se révèlent absolument incontournables dans le cadre d’un achat immobilier. Appelés également frais d’acquisition, ils pèsent sur la facture finale et doivent être pris en compte par l’acheteur. Ils sont composés en grande partie de taxes et impôts destinés à l’État et aux collectivités locales (communes et départements). Le taux de ces taxes peut varier selon la localisation du bien immobilier concerné et représente la plus grande partie des frais de notaire. Le reste est constitué des émoluments du notaire, c’est-à-dire la part qui lui revient à l’issue de la transaction. Là encore, un taux est appliqué et il est variable en fonction du montant de la transaction. Ainsi, pour toutes les transactions de plus de 60.000 euros, ce taux est de 0,799%, contre 3,870% pour celles inférieures à 6.500 euros par exemple. À noter que si la somme investie est supérieure à 100.000 euros, le notaire a l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi