La bourse est fermée

Crédit immobilier : pourquoi l’assurance perte d’emploi ne sert à rien en cas de chômage partiel

Confinement oblige, quelque 5 millions de salariés sont actuellement placés en chômage partiel, du fait de la pandémie du Covid-19. Soit près d’un salarié sur quatre, en entreprise ou en association. Le dispositif d’activité partielle permet pour rappel à un employeur de diminuer le volume d’heures travaillées par ses employés, en cas de circonstances exceptionnelles. Les salariés bénéficient alors d’une indemnité - versée par l’employeur et remboursée par l’Etat - égale à 70% de leur salaire brut, soit peu ou prou 84% de leur salaire net. Seuls les salariés payés à hauteur du Smic bénéficient d’une indemnité à 100%. Certaines entreprises ont certes décidé d’abonder la part de l’indemnité versée par l’Etat et de maintenir la rémunération de leurs salariés, durant la période d’activité partielle… Mais ce n’est pas le cas pour tous. Aussi, nombre de salariés confrontés à une période d’activité réduite vont voir leurs revenus amputés…

>> A lire aussi - Chômage partiel ou technique : combien toucherez-vous exactement ?

Parmi les salariés concernés, certains emprunteurs s’inquiètent ainsi de leur capacité à rembourser leurs échéances de crédit immobilier, durant la crise sanitaire. Certains ont peut-être souscrit une garantie perte d’emploi au sein de leur assurance de prêt et se demandent aujourd’hui si elle peut être activée, afin de couvrir une part des échéances à venir… Soyons tout de suite clair : ce n’est pas le cas. Cette garantie facultative ne vous sera d’aucun secours, puisqu’elle ne couvre généralement que les situations de licenciements économiques. Le chômage partiel, au même titre que la démission, la rupture conventionnelle ou encore la fin d’un CDD, n’est donc pas concerné.

Une garantie très chère pour une couverture limitée

Plus globalement, cette garantie s’avère d’ailleurs bien souvent inutile. Preuve en est, les courtiers en crédit et en assurance la déconseillent eux-mêmes à leurs clients. “Ces garanties sont très chères et présentent des conditions très

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénovation énergétique : MaPrimeRénov et les aides de l’Anah seront bien distribuées, malgré la crise
Investissement immobilier : optez pour le neuf en tirant parti du nouveau Pinel
Amazon : jusqu’à -83% sur les écouteurs sans fil Aukey, Yobola et Apple
Locations de salles, traiteurs, photographes… les mariages (aussi) dans la tourmente
Vols annulés : les compagnies ne veulent pas rembourser