La bourse ferme dans 46 min
  • CAC 40

    6 518,90
    -38,50 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 739,50
    -37,88 (-1,00 %)
     
  • Dow Jones

    33 772,12
    -226,92 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0047
    -0,0045 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 762,20
    -9,00 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    21 341,94
    -2 165,90 (-9,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    509,07
    -32,54 (-6,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,03
    +0,53 (+0,59 %)
     
  • DAX

    13 581,51
    -115,90 (-0,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 560,43
    +18,58 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    12 744,82
    -220,52 (-1,70 %)
     
  • S&P 500

    4 238,93
    -44,81 (-1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1810
    -0,0123 (-1,03 %)
     

Crédit immobilier : une nouvelle barre symbolique franchie début juillet

La remontée des taux se poursuit inexorablement. D’après les derniers baromètres des courtiers Empruntis et Vous Financer, les taux moyens proposés par les banques en juillet s’élèvent à environ 1,70% sur 20 ans, soit une augmentation de 0,15 points sur un mois. Conséquence de cette nouvelle hausse : de plus en plus de banques pratiquent des taux supérieurs à 2% sur 20 ans. Une barre symbolique, qui semblait inatteignable il y a encore quelques mois.

Selon Empruntis, la moitié des établissements bancaires pratiquent désormais des taux supérieurs à 2% pour les revenus les plus bas. Et la situation ne devrait pas s’améliorer dans les prochaines semaines. “La période estivale est toujours propice aux hausses, annonce Cécile Roquelaure, directrice d’études chez Empruntis. Avec le départ en vacances de 50% des effectifs, les banques souhaitent ralentir l’entrée de nouveaux dossiers afin de les traiter dans les meilleures conditions.” De plus, la BCE a annoncé au début du mois de juin qu’elle allait remonter ses taux directeurs courant juillet. Une décision qui pourrait contraindre les banques à augmenter encore un peu plus leurs taux dans les prochaines semaines.

Si la situation se complique pour les emprunteurs, il existe tout de même quelques signaux encourageants. Tout d’abord, les taux d’intérêts des emprunts de l’Etat français, (OAT 10 ans), ont connu une légère baisse ces derniers jours pour s’établir à moins de 2%. Si la tendance se confirme, les banques pourraient retrouver (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : souhaitez-vous toujours quitter Paris ?
Immobilier : les villes où les acheteurs peuvent négocier les plus grosses ristournes
Immobilier : les deux défis de la filière pour porter la politique du logement
APL, loyers, rénovation énergétique… tout ce qui change en juillet en matière de logement
Immobilier : les villes étudiantes où il vaut mieux choisir Loc’Avantages que louer en meublé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles