La bourse est fermée

Crédit immobilier : le gouvernement doit inciter les banques à desserrer la vis

Que veut le gouvernement pour le logement ? Depuis l’arrivée au pouvoir de Monsieur Macron, cette question a pu se poser plusieurs fois, avec tantôt des restrictions budgétaires sous couvert de dépenser mieux, tantôt des gestes heureux, ne serait-ce que pour revenir sur des décisions malheureuses. Pour autant, selon les moments, les questions sont plus ou moins douloureuses : celui que nous vivons, au cœur d’une crise économique sans précédent, rend les paradoxes insupportables. Qui nierait que la relance du pays va devoir s’appuyer sur quelques planches d’appel, dont l’immobilier et le logement ? Ce secteur est l’un des plus employeurs parmi les secteurs marchands, il est l’un des plus générateurs de rentrées fiscales, il permet de répondre à des besoins essentiels des ménages, de la satisfaction desquels dépendent la paix sociale et la productivité au travail.

>> Notre service - Trouvez le crédit immobilier le moins cher grâce à notre comparateur

Certes, on se met à la place du ministre de la Ville et du Logement, qui entend à longueur de journées que l’immobilier n’a jamais si bien carburé. Au point qu’on en vient à se demander si la pandémie ne relèverait pas de la providence. Les voix modérées, sinon sombres, sont presqu’inaudibles dans ce concert de louanges. La Fnaim en fait partie et elle tiendra conférence de presse mardi pour défendre l’idée d’un plan de relance, comme l’a fait naguère le Cercle des Managers de l’Immobilier, émanation de l’UNIS du Grand Paris. Le président de Nexity n’a pas non plus mâché ses mots. Ceux-là voient bien les signaux positifs de l’instant, mais ils savent les attribuer à des causes qui s’atténueront ou s’effaceront, effet de rattrapage après la paralysie du confinement ou encore opérations réalisées par des catégories socio-professionnelles supérieures peu atteintes par les circonstances. Bref, alors qu’on sait que les mois qui viennent révèleront l’ampleur des dégâts, avec notamment un niveau de chômage vertigineux, l’exécutif panse

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le géant du pétrole Shell frappé de plein fouet par la crise de l’or noir
En Chine, un nouveau virus est en train de contaminer les ouvriers des abattoirs de porcs
Le CAC 40 hésitant malgré la Fed et la Chine, le coronavirus se propage en Californie et au Texas
Soirée "historique" pour la vente aux enchères d'un triptyque de Francis Bacon
Jeux d'argent : les autorités tirent la sonnette d'alarme