La bourse ferme dans 7 h 54 min

Crédit immobilier : si votre dossier est ric-rac, négociez l’assurance

Après des années de baisse de taux, la fin de l’euphorie est actée. D’une part car les banques ont durci leurs conditions d’emprunt depuis la fin 2019, choisissant ainsi d’appliquer les recommandations du Haut conseil de stabilité financière, une institution émanant de la Banque de France et présidée par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. La limitation stricte du taux d’endettement à 33% - la part maximale des revenus nets pouvant être investie dans le remboursement du crédit - devrait exclure 10% des nouveaux emprunteurs cette année, selon les données de l’économiste Michel Mouillart, soit environ 130.000 personnes.

D’autre part, car un effet “ciseau” s’opère pour les emprunteurs. D’un côté, les taux moyens repartent à la hausse. De l’autre, les taux d’usures, au delà desquels les banques ont interdiction de prêter, restent très bas, car calculé sur la base des taux accordés au trimestre précédent. Si l’objectif initial des taux d’usure est de protéger les emprunteurs d’offres de prêts trop onéreuses et déconnectées des réalités du marché, “ils posent aujourd'hui problème regrette Astrid Cousin, porte-parole de Magnolia, courtier en assurance de prêt. Ils excluent une partie non négligeable des personnes souhaitant emprunter”. Établi à 2,61% pour les prêts supérieurs à 20 ans depuis le 1er janvier, ces taux plafonds pénalisent d’abord les seniors, les personnes présentant un risque aggravé de santé ou encore celles exerçant une profession à risque.

>> A lire aussi - Crédit immobilier : les entourloupes des banques pour vous empêcher de changer d’assurance

L’assurance pèse parfois plus lourd que le crédit immobilier

Dans ces deux cas - taux d’endettement et taux d’usure -, l’emprunteur est lésé, car dans l’impossibilité de contracter un crédit. Il lui est donc nécessaire de faire baisser son taux pour faire aboutir son projet immobilier. Avec des taux de marché ultra compétitif, ce n’est pas avec le taux du crédit que les économies se font, mais bien l’assurance

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gironde : une crèche construite près d'une station-service, les parents inquiets
Pétrole, gaz… des drones armés attaquent des sites en Syrie
Total, l'Oréal, Sodexo... ces entreprises qui vont former leurs propres apprentis
Ecoles, collèges... le fichier noir de l’amiante
L'apprentissage a de plus en plus la cote auprès des jeunes