La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 385,65
    -412,49 (-1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Crédit immobilier : le courrier d’alerte des courtiers au gouvernement pour débloquer le marché

Lafargue Raphael/ABACA

Elles font front commun. Les six grandes associations représentatives des courtiers, mandataires et intermédiaires en crédit - l’Afib, la CNCEF Crédit, l’Anacofi, la CNCGP, l’Apic et La compagnie IOBSP - ont fait parvenir un courrier au ministre du Logement, Olivier Klein, mercredi 4 janvier. Dans cette lettre, elles recensent les différents signaux d’alarme constatés sur le marché du crédit immobilier et accusent le gouvernement d’appliquer une politique qui laisse les emprunteurs “sans solution de financement”.

Dans leur ligne de mire : le taux d’usure. Ce taux plafond, au-delà duquel les banques ont interdiction de prêter, est jugé encore trop bas. Son mode de calcul “ne parvient pas à contrebalancer ni la hausse des taux de crédit, ni le plafond d’endettement fixé par le Haut conseil de stabilité financière”, regrettent les professionnels.

Pour rappel, depuis le 1er janvier, les prêts à l’habitat s’étalant sur 20 ans et plus ne peuvent pas afficher un taux annuel effectif global (TAEG) supérieur à 3,57%. Ce taux plafond doit inclure le coût du crédit, mais aussi les frais de dossiers, et de garantie, l’assurance emprunteur et les éventuels frais de courtage. Sachant que la plupart des banques proposent aujourd’hui des taux supérieurs à 3% sur 25 ans, difficile de rentrer dans les clous de l’usure. “Ce qui a pour résultat d’exclure de l’accès au crédit une proportion grandissante d’emprunteurs et de gripper toute la chaîne de l’immobilier, de la construction à la location, en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix de l'immobilier à Saint-Pierre en janvier 2023 : les indices à l'achat
Prix de l'immobilier à Saint-Denis de La Réunion en janvier 2023 : les indices à l'achat
Prix de l'immobilier à Argenteuil en janvier 2023 : les indices à l'achat et à la location
Prix de l'immobilier à Nogent-sur-Marne en janvier 2023 : les indices à l'achat et à la location
Prix de l'immobilier à Saint-Maur-des-Fossés en janvier 2023 : les indices à l'achat et à la location