La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 603,13
    -426,60 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Crédit immobilier : comment convaincre des banques forcées d'être plus sélectives

·1 min de lecture

Des taux d’intérêt au plancher, et qui ne sont pas près de remonter : a priori, tous les feux clignotent au vert pour les ménages souhaitant souscrire un crédit immobilier. C’est ainsi qu’en août dernier un excellent profil pouvait, selon le courtier Pretto, s’endetter à 1,05% sur 25 ans, 0,90% sur 20 ans, et seulement… 0,75% sur 15 ans. Soit, toujours selon cet intermédiaire, des conditions peu ou prou équivalentes à celles en vigueur en juillet. Calme plat, donc ? Pas si sûr ! Car si les banques se gardent toujours la possibilité de raboter leurs taux pour les meilleurs dossiers, elles ferment à l’inverse la porte aux autres.

En cause : une réglementation toujours plus contraignante, à commencer par celle décidée par le HCSF (Haut Conseil de stabilité financière). Dès la rentrée, cet organisme rattaché à Bercy leur imposera en effet de ne financer que les ménages dont les mensualités de crédit, assurance incluse, n’excéderont pas 35% des revenus net. Autant dire que le second semestre pourrait voir la production de crédit brutalement fléchir. Dans ce contexte, nos conseils pour faire quand même passer votre dossier.

Comme le montrent ces calculs exclusifs réalisés par le courtier Meilleurtaux, les revenus nécessaires pour acheter, en couple et à crédit, un appartement de 100 mètres carrés ont littéralement bondi en cinq ans, quelle que soit la ville. La faute, tout d’abord, à la hausse des prix de la pierre, que le repli des taux d’intérêt entre 2016 et 2021 peine désormais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : vos plus-values de vente bientôt exonérées si vous créez ou reprenez une entreprise ?
Ralentissement des ventes de l'immobilier en France suite à une hausse des prix
Immobilier : les diagnostics énergétiques de logements anciens reprendront en novembre
Crédit immobilier : les taux baissent encore en octobre, du jamais vu
Copropriété : comment fonctionne le nouveau plan pluriannuel de travaux ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles