Marchés français ouverture 1 h 28 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 684,82
    -154,89 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 958,14
    -395,52 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 046,06
    -17,78 (-1,67 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Crédit immobilier : les chiffres qui montrent que les banques ont déjà serré la vis

·1 min de lecture

La date est désormais connue. A partir du 1er janvier 2022, les recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) deviendront une norme et le gendarme des banques, l’Autorité de contrôle prudentielle et de résolution (ACPR) sera en mesure d'infliger blâmes et amendes à tout établissement financier s’affranchissant des règles édictées. La norme sera publiée “dans les jours à venir", prévient le HCSF, organe présidé par le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Dans le détail, les banques auront interdiction de prêter au-delà de 25 ans - sauf dérogation dans les achats sur plan - et l’obligation de respecter la règle d’endettement. Sous peine de sanctions. Un ménage ne pourra plus contracter un crédit immobilier si le poids de la mensualité - assurance emprunteur comprise - excède 35% des revenus net. Or force est de constater que des mesures qui depuis le début de l’année ne faisaient l’objet que de recommandations sont déjà largement intégrées par les banques. Profitant des données mensuelles fournies par les différentes banques, le HCSF a avancé des chiffres parlants, qu’ils concernent le taux d’endettement ou encore la maturité des prêts.

Le Haut conseil souligne ainsi que les prêts assortis d’un taux d’effort supérieur à 35% ne représentant plus que 18 % de la production de crédit. Un an et demi plus tôt, cette frange d’emprunteurs “hors des clous” représentait 41% des nouveaux crédits. Au fur et à mesure des trimestres, la souplesse des banques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : les banques trop souples seront bel et bien sanctionnées
42 salles de bains, sept piscines… Cette villa de Los Angeles pourrait devenir la plus chère au monde
Immobilier : Evergrande au bord de la faillite, l'inquiétude grimpe pour des milliers d'acheteurs chinois
La maison occupée par Charles de Gaulle à Londres est à vendre
Immobilier neuf : ces rares villes où les prix des trois-pièces dégringolent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles