Marchés français ouverture 8 h 52 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • EUR/USD

    0,9796
    -0,0023 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    19 579,54
    -255,80 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les candidats à l'achat à partir du 1er octobre

Adobe Stock

Un ennemi donne actuellement des sueurs froides à tous ceux qui souhaitent acheter un bien immobilier : le taux d'usure. Aujourd'hui fixé à 2,57 % sur vingt ans et plus, le taux maximal auquel une banque peut prêter est jugé trop bas et rend impossible l'octroi d'un crédit immobilier à nombre de candidats. Ainsi, des courtiers s'étaient rassemblés, mardi 20 septembre, devant la Banque de France pour manifester leur mécontentement, relate Le Parisien. Ils estiment que ce taux d'usure n'augmente pas assez vite contrairement aux autres taux.

Après avoir reçu une délégation de courtiers mardi, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a annoncé que le taux d'usure serait relevé au 1er octobre. "Compte tenu des données collectées auprès des banques, le taux de l’usure sera ainsi normalement relevé le 1er octobre, de façon bien proportionnée et plus marquée qu’en juin dernier, en accord avec le ministre de l’Économie et des Finances. Ceci permettra, dans le respect de la loi, de régler les certaines situations plus difficiles d’accès au crédit relevées ces dernières semaines", peut-on lire dans le communiqué de la Banque de France. Il devrait donc s'approcher des 3 %.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Insuffisant pour les courtiers. "Ça ne résoudra le problème que pour quinze jours ou trois semaines vu la vitesse de remontée des taux", pointe l'un d'eux, interrogé par nos confrères du Parisien. En attendant, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Location : 4 conseils pour booster votre dossier
Logement : quels travaux sont à la charge du locataire, ou du bailleur ?
Immobilier : cette entreprise met des logements à louer... aux enchères
MaPrimeRénov’ : quelles évolutions attendre pour 2023 ?
Leur immeuble est envahi par les cafards, les locataires dénoncent un "enfer"