Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 665,93
    -765,57 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 401,92
    -15,96 (-1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Crédit immobilier : la Banque de France veut mieux contrôler les refus des banques

pixarno/Adobe Stock

À l'approche de la prochaine réunion du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), la Banque de France se penche sur les refus de prêts immobiliers émis par les banques, exprimant une préoccupation quant à une possible augmentation de ces refus. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a évoqué cette question lors d'une conférence de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), soulignant le besoin de mieux surveiller ces taux de refus, rapporte Les Échos, le 17 novembre 2023. Bien que le taux exact de refus ne soit pas mesuré de manière précise, le gouverneur a évoqué un sentiment diffus selon lequel ce taux aurait augmenté sans justification apparente. Il estime que la rentabilité et la liquidité des banques ne devraient pas constituer des freins à l'offre de crédit. Cependant, une enquête de la Banque centrale européenne au troisième trimestre a signalé une hausse des taux de refus, les banques françaises mettant en avant des contraintes de bilan.

Dans cette optique, le gouverneur envisage d'instaurer une procédure amiable, similaire à celle existant pour les crédits aux entreprises, pour les crédits immobiliers apparemment solvables ayant été refusés. Les banques, de leur côté, affirment déjà effectuer un travail attentif en écoutant les besoins de leurs clients et en proposant des solutions responsables.

Les propositions de la Banque de France interviennent dans un contexte où la production de crédits immobiliers a atteint un point bas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Le chômage va augmenter avec l’essoufflement des entreprises sous perfusion depuis le Covid»
Warren Zaïre-Emery : combien vaut la nouvelle star du foot français sur le marché des transferts
Décentralisation : les départements ne seront pas supprimés
«Gilets jaunes» : Jérôme Rodrigues, Jacline Mouraud, Eric Drouet… que sont devenus les ex-leaders du mouvement ?
«Star Academy» : de 24 000 à 60 000 euros, voici combien gagnent les professeurs