Publicité
Marchés français ouverture 45 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 576,02
    +137,41 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0644
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    16 788,89
    +277,20 (+1,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 575,20
    +318,75 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 401,86
    -12,90 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Crédit d'impôt pour versement de la cotisation syndicale

Crédit d'impôt pour versement de la cotisation syndicale

Le versement de cotisations syndicales permet d’obtenir un crédit d’impôt dès lors que les conditions suivantes sont remplies :

Les personnes recevant une allocation chômage imposable comme revenu de remplacement, ainsi que les militaires sont aussi concernés.

Pour les personnes qui ont opté pour la déduction des frais réels, elles peuvent déduire le montant des cotisations syndicales versées dans les frais déductibles le cas échéant, mais ne peuvent pas bénéficier du crédit d’impôt.

Seuls les salariés, les retraités et les chômeurs indemnisés peuvent bénéficier du crédit d’impôt mis en place par l’administration fiscale.

PUBLICITÉ

En revanche, les travailleurs indépendants ainsi que les personnes sans emploi, qui ne perçoivent pas d’allocations de chômage, ne peuvent pas y prétendre.

La base de calcul du crédit d’impôt est égale à 66 % du montant des cotisations versées par le contribuable au cours de l’année d’imposition, dans la limite de 1 % du revenu brut imposable (diminué des cotisations sociales déductibles) comprenant :

Si les cotisations sont versées à une association syndicale autorisée pour la défense des forêts contre l’incendie, le montant du crédit d’impôt est alors égal à 50 % des cotisations dans la limite de 1.000 euros par an.

À titre d’exemple, un contribuable qui dispose d’un revenu brut imposable de 30.000 euros pourra bénéficier au maximum d’un crédit d’impôt de 30.000 euros × 1 %, soit 300 euros.

Il s’agit d’un crédit d’impôt et non pas d’une réduction d’impôt, ce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance vie : vous pouvez obtenir jusqu'à 5% de rendement sans risque ou presque
Donation de son vivant : frais, abattement, usufruit...
Tarifs des médecins : les négociations tournent au fiasco, pas de hausse en vue
«Crescendo», le nouveau jeu de la FDJ qui vous permet de gagner jusqu'à 100 000 euros
Succession entre époux : quelle part pour le conjoint survivant ?