Publicité

Crédit d'impôt : comment déclarer l'installation d'une borne de recharge de véhicule électrique

Crédit d'impôt Borne de recharge électrique - © kazy - stock.adobe.com
Crédit d'impôt Borne de recharge électrique - © kazy - stock.adobe.com

En 2022, l'Etat avait décidé de donner un petit coup de pouce aux personnes possédant une voiture électrique. Depuis l'an passé, elles bénéficient ainsi d'un crédit d'impôt pour l'installation d'une borne de recharge dans leur logement, égal à 75% du montant des dépenses (acquisition et pose), dans la limite de 300 euros par appareil posé.

Cette mesure concerne toutes les installations effectuées entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2025. Tous les contribuables domiciliés en France, qu'ils soient propriétaires, locataires ou hébergés à titre gratuit, peuvent en bénéficier. De même, ce crédit d'impôt s'applique aussi bien aux résidences principales qu'aux résidences secondaires, situées dans les départements métropolitains et les départements d'outre-mer. A noter cependant : une résidence secondaire « affectée à la location, même saisonnière, est exclue de ce dispositif ».

La date à prendre en compte pour le crédit d'impôt est celle du paiement de la dépense à l'entreprise qui a facturé les travaux (pour les copropriétés, c'est la date de paiement définitif des travaux qui est prise en compte, et non celle de(s) appel(s) de fonds). Ainsi, un contribuable ayant fait installer une borne de recharge électrique en décembre 2022 mais ayant réglé la facture en janvier 2023 ne pourra déclarer les dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt qu'au printemps 2024, au moment de la déclaration des revenus 2023.

Jusqu'à quatre installations

Cet avantage est limité à un seul système de recharge par personne et par logement. Un couple possédant une résidence secondaire peut ainsi en bénéficier pour l'installation de quatre bornes. À noter qu'en cas de déménagement, un nouveau crédit d'impôt peut être accordé pour le nouveau logement.

PUBLICITÉ

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Fin des tarifs réglementés du gaz : faut-il prendre une offre à prix fixe sans attendre juillet ?
- Impôts 2023 : comment déclarer vos NFT, sans payer de taxes ?
- Impôts 2023 : les subtilités de la déclaration IFI