Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 084,62
    +99,89 (+0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 347,77
    -12,56 (-0,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Crédit agricole, LCL, Banque postale… Les tarifs de leur carte bancaire ont bondi en 2024

Wong Yu Liang - Getty Images

Après une année de répit, les banques ont de nouveau augmenté le niveau de leurs tarifs en 2024. Les Français vont payer 2,1% de frais bancaires en plus cette année, selon l’étude annuelle du comparateur Panorabanques, parue ce 19 janvier. Une hausse certes largement inférieure à l’inflation moyenne de 4,9% en 2023, mais inégalée depuis 8 ans. Résultat : pour bénéficier des services d’une banque, un ménage devra s’acquitter d’une facture moyenne de 225,20 euros en 2024.

Parmi les prestations les plus onéreuses, la carte bancaire, dont le coût grimpe cette année. Pour profiter des services de ce rectangle en plastique de 8 centimètres sur 3, les clients devront débourser 64,2 euros*, soit 30% de la facture totale. L’évolution sur un an s’établit à 2,9%, un record. Le prix de la carte classique à débit immédiat, le moyen de paiement le plus répandu chez les Français, augmente même de 3,2% pour atteindre 45 euros. Ainsi, et alors qu’aucun établissement bancaire n’a daigné le diminuer, le coût de la «CB» s’affiche en hausse dans 69 banques.

Parmi les 20 établissements ayant appliqué les plus fortes majorations, on retrouve pas moins de 14 caisses du Crédit agricole. Celle du Centre-Ouest a poussé l’augmentation à 9%. Deux grandes banques nationales figurent aussi dans les rangs des mauvais élèves : LCL (+6%) ainsi que la Banque postale (+5%).

Mais comment expliquer ces hausses si fortes pratiquées par de nombreux acteurs du marché ? Certainement pas par la baisse des transactions par (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance vie : le comparatif des meilleurs bonus de taux pour doper votre rendement en 2024
Solidarité fiscale : bonne nouvelle pour les femmes endettées par leur ex-conjoint
RSA, prime d'activité : bonne nouvelle, vos démarches pour les toucher vont être simplifiées
Mutuelles : 5 conseils pour réduire le tarif de votre complémentaire santé
Urgences saturées : serez-vous facturé en cas de passage injustifié ?