Crédit Agricole Brie Picardie : près de 20% de chute des bénéfices en 2012

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA30,200,22
NICE.MI3,110,01

En 2012, grâce à la bonne tenue de la marge d'intermédiation globale, le Produit Net Bancaire global de de la Caisse Régionale Crédit Agricole Brie Picardie s'établit à 591,3 Millions d'Euros. Il est en baisse de 3,5%, impacté par la baisse du PNB sur portefeuille, qui avait enregistré en 2011 des revenus exceptionnels non renouvelés cette année.

Les charges de fonctionnement nettes de l'exercice ressortent à 293,3 ME. Dans un contexte d'alourdissement des charges fiscales et sociales et de prise en compte des coûts d'élaboration du futur système d'information unique NICE (Milan: NICE.MI - actualité) sur lequel migrera la Caisse Régionale en mars 2013, ces charges restent maîtrisées, avec une hausse de 2,9%.

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) résultat brut d'exploitation ressort à 298 ME , en baisse de 9%. Le coût du risque est de 23,4 ME. "Les effets d'une politique prudente et de maîtrise des risques se confirment par la baisse de l'encours de créances douteuses et litigieuses et l'augmentation du taux de provisionnement porté à 74,8%. La couverture des risques collectifs et généraux a également été renforcée" explique le management.

Après prise en compte de l'impôt sur les sociétés pour près de 98 ME, la Caisse Régionale affiche un résultat net social de 166,0 ME au 31 décembre 2012. Le résultat net consolidé s'établit à 171,1 ME (212,8 ME au 31 décembre 2011) soit une baisse de 19,6%.

Les capitaux propres ont été renforcés, augmentant de plus de 600 ME sur les 5 dernières années.

Lors de l'Assemblée Générale du 26 mars 2013, les actionnaires se verront proposer le versement d'un dividende en hausse de près de 4%, à 1,38 Euro et le paiement d'un intérêt de 2,7% aux parts sociales.

Sur le plan des perspectives, la Caisse Régionale du Crédit Agricole Brie Picardie poursuit sa stratégie en s'adaptant à "un environnement instable", au renforcement des contraintes réglementaires, et à l'augmentation continue de la fiscalité. Avec un ratio de liquidité de 121,8% au 31 décembre 2012 et 2,6 Milliards d'Euros de capitaux propres consolidés, et au regard des futures normes de solvabilité et de liquidité dites Bâle III, le ratio CRD s'élève à 19,43% au 30 juin 2012. Il est donc bien au-dessus du niveau minimum réglementaire de 8 %.