La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 949,15
    +546,77 (+1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Crédit Agricole : 1 700 clients victimes d'une arnaque en ligne

·1 min de lecture
Legnica, Poland - June 1, 2021: Logo and sign of Credit Agricole Bank Polska.

Près de 2 000 clients de la banque française ont été victimes d'un pirate en ligne qui est parvenu à leur soutirer leurs coordonnées bancaires et des données personnelles via un faux site Internet de la banque. En juillet dernier, le Crédit Agricole avait été identifié comme l’une des marques les plus usurpées, devant Facebook ou Microsoft.

L'arnaque est connue et les mises en garde sont fréquentes. Pourtant, 1 700 clients du Crédit Agricole ont été victimes d'un mauvais lien renvoyant vers un faux site Internet imitant celui de leur banque. Résultat : un vol de coordonnées bancaires et de données personnelles, révèle ce mercredi Le Parisien. Ce sont des spécialistes israéliens de la cybersécurité, VPNMentor, qui ont mis à jour cette campagne de phishing ou hameçonnage de grande ampleur débutée en octobre dernier.

Dans leur rapport, ils expliquent avoir localisé le pirate, dont ils connaissent l'identité complète car « il n’a pas beaucoup travaillé pour cacher son identité ». Il a utilisé un logiciel capable de recréer des interfaces ou façades de site Web, dont celui du Crédit Agricole, des mails types ainsi que des listings d'adresse mail achetés sur Internet. Lorsque les victimes cliquaient sur le lien, elles étaient renvoyées vers Telegram, un service de messagerie cryptée, où le voleur achevait son forfait.

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :

Voir également
- Crédit immobilier : tout ce qui va changer pour vous
- Livret A, PEL, compte courant : cette garantie que vous ignorez (peut-être)
- Ligue des champions en streaming : 24 heures pour profiter d'une offre exceptionnelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles