La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    28 514,30
    +835,71 (+3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

La création d’un championnat du monde de "Formules 1 volantes" se confirme !

·2 min de lecture

La toute première course a effectué son premier test avec succès en Australie. Le championnat, lui, pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

On pourrait se croire dans un film de Star Wars et pourtant. La toute première course de voitures volantes a eu lieu, annonçait le Guardian le 17 juin dernier. Un petit événement tenu en toute discrétion par Airspeeder Aeronautics, l’entreprise qui conçoit ces engins. Elle a d’ailleurs précisé la date de lancement de son futur championnat du monde de voitures volantes : d’ici la fin 2021. Il devrait être lancé sur le modèle de celui de Formule 1. Seule différence : pas de pilotes à bord des engins qui restent commandés à distance.

Les ADAV (aéronefs à décollage et atterrissage vertical) qui seront engagés dans ce championnat sont électriques. Il s’étalera, pour ses débuts, sur trois grands prix dont les lieux restent pour le moment encore inconnus, selon le communiqué relayé par le quotidien britannique. Les "Formules 1 volantes" peuvent atteindre une puissance de 320 kW et pèsent 130 kg, elles peuvent ainsi passer de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes à une hauteur de 500 mètres d’altitude.

Arrêts aux stands

L’Alauda Mk3, du nom du prototype utilisé pour les courses, est alimenté par une batterie lithium-polymère d’une autonomie de 15 minutes. Les pilotes de ces engins sont, eux, assis dans des répliques des environnements simulés au sol et les cockpits des véhicules contiennent des robots conçus pour représenter des avatars humains. "Nous avons un robot dans un cockpit, relié à un pilote au sol. Lorsque le pilote tourne la tête, le robot tourne la sienne", explique Matthew Pearson, fondateur d’Airspeeder (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Près de 2.500 euros de PV alors qu’ils distribuaient des plateaux-repas
Faut-il souscrire un badge télépéage pour les vacances ?
Stationnement payant pour les deux-roues, hausse du prix des carburants… le JT Auto
Assurance auto : une grande mutuelle annonce le gel de ses tarifs pour 2022
Dacia change d'identité visuelle et dévoile un nouveau logo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles