Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0942
    +0,0039 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 799,19
    -308,88 (-0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 339,45
    -2,88 (-0,21 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

CPF : comment échapper au paiement de 100 euros imposé à chaque achat de formation

Illustration Capital/Freepik

Le CPF 100% gratuit, c’est fini. Depuis le 2 mai, une participation financière de 100 euros est en effet imposée lors de chaque utilisation de son compte personnel de formation. Mais dans les faits, ce «ticket modérateur» ne s’applique pas à certains titulaires d’un CPF. C’est notamment le cas des demandeurs d’emploi et des fonctionnaires, ces derniers ayant un compte personnel de formation crédité en heures et non en euros. Et ils ne sont pas les seuls : les salariés peuvent aussi échapper au reste à charge de 100 euros dans certains cas bien précis.

Dans de le cadre d’un projet de reconversion, par exemple, la participation de 100 euros ne vous sera pas imposée si vous mobilisez, via votre CPF, les droits inscrits sur votre compte professionnel de prévention ou un abondement obtenu pour incapacité permanente (aussi appelé «abondement accident du travail ou maladie professionnelle»). De même si vous bénéficiez d’une aide de votre employeur dans le cadre du co-financement d’une formation via votre CPF. Et bonne nouvelle, pour vous faciliter la tâche dans ce dernier cas, vous avez la possibilité de demander à votre entreprise de vous aider à financer votre formation dès la demande de devis sur Mon compte formation, la plateforme qui permet d’accéder au CPF.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle qui dopera ou réorientera votre carrière grâce à notre moteur de recherche spécialisé (Commercial, Management, Gestion de projet, Langues, Santé …) et entrez en contact (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment bénéficier d'un service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) ?
Indemnité de résidence : principe, montant et versement
Semaine de 4 jours : mon employeur peut-il me l’imposer ?
Pourquoi vous ne devriez plus culpabiliser de prendre des vacances !
Salaire : revaloriser le Smic à 1 600 euros net, bonne ou mauvaise idée ?