La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 959,11
    -424,05 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Covid: le variant Delta va s'imposer en France, mais la 4e vague n'est pas inéluctable

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

.SCIENCE - Jour après jour, la France voit les indicateurs de suivi de l’épidémie de Covid-19 décroître avec régularité. Malheureusement, le variant Delta (indien) semble progresser avec la même minutie.

Ce mercredi 23 juin à la sortie du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a expliqué que le variant Delta “représente aujourd’hui entre 9 et 10% des contaminations, un niveau comparable à ce que nous observons aux Etats-Unis et en Allemagne”. Il est notamment très présent dans les Landes, où cette souche, bien plus contagieuse, représente 70% des cas positifs détectés, ou encore en Île-de-France (12 à 13%) et dans le Bas-Rhin.

Un cas sur dix, cela peut sembler peu, mais le problème, c’est que la semaine dernière, le variant Delta ne représentait que 4,6% des tests positifs “criblés” afin de vérifier la présence des variants les plus dangereux, selon Santé publique France. “Au vu des données, ce variant semble plus transmissible et dans ce cas finira par devenir dominant, c’est inéluctable”, explique au HuffPost Florence Débarre, chercheuse au CNRS, spécialiste de biologie évolutive.

Reste à savoir quand. Car si l’évolution de Delta est inquiétante, la France est atteinte de myopie dans sa surveillance des variants. Reste aussi à savoir si la domination du variant Delta impliquera, comme au Royaume-Uni, une nouvelle vague. Reste, enfin, à savoir quelle sera l’ampleur d’une hypothétique vague dans un pays déjà partiellement vacciné.

La France dans le noir depuis un mois

Ce chiffre de 9 à 10% est certes inquiétant, mais il ne faut pas le prendre pour une certitude absolu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles