Marchés français ouverture 8 h 39 min
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,83
    -259,67 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2161
    +0,0015 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 194,09
    +166,49 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    36 080,03
    -2 080,20 (-5,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 195,01
    -2,91 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     

Covid : le redémarrage économique aux Etats-Unis va profiter aussi à la France

·1 min de lecture

Le redémarrage économique est en route aux Etats-Unis. On parle même d'un mini "boom" grâce à une vaccination très rapide et à un plan de relance qui a distribué des chèques aux Américains. Mais la bonne nouvelle, c'est que la France en profite aussi, car les Etats-Unis sont l'un des principaux marchés d'exportation de nos entreprises françaises. C'est même le deuxième derrière l'Europe.

>> LIRE AUSSI - L'économie française résiliente face au troisième confinement, selon la Banque de France

Donc si l'économie repart, ce sont potentiellement de nouveaux contrats pour les entreprises françaises. Avec les bars et les restaurants qui commencent à rouvrir, les premiers à en profiter sont nos producteurs de vin, de champagne ou encore de cognac. Un vigneron explique par exemple à Europe 1 que ses équipes sont en pleine opération marketing en ce moment sur les terrasses de New-York. C'est donc de la croissance en perspective, surtout maintenant que les taxes américaines sont suspendues.

"Il faut investir, c'est reparti !"

Mais il n'y a pas seulement le secteur alimentaire qui est concerné. "Depuis quelques semaines, on a trois fois plus de demandes d'équipement pour des lancements de nouveaux produits ou de nouvelles offres", raconte Matthieu Beucher, qui dirige Klaxoon, une entreprise qui propose des applications pour dynamiser les réunions en présentiel. "Ils sont dans un mode 'on y va, il faut investir, c'est reparti et on y croit'", se réjouit le PDG.

Même constat chez Loui...


Lire la suite sur Europe1