Marchés français ouverture 8 h 35 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0032 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    39 863,31
    -811,56 (-2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Covid: pourquoi la parole des intellectuels doit être d’or

·2 min de lecture

EDITO - Une poignée de sachants nous inonde de critiques systématiques mais face à la crise, la parole des intellectuels doit être d'or.

Emmanuel Macron n’aurait pas dû s’en prendre , car en réalité, les Français, dans leur très grande majorité, acceptent les restrictions. En maugréant, mais sans fronder massivement. En revanche, une poignée de sachants, très présents sur les chaînes d’infos, nous inonde de critiques systématiques.

Il y a tous ceux qui fustigent haut et fort les dangers d’un "totalitarisme hygiéniste". Comme si cette pandémie n’était pas si grave. Il y a ceux qui ne peuvent s’empêcher d’égratigner. C’est Luc Ferry qui affirme que le "couvre-feu n’est pas très utile". Les chiffres semblent prouver le contraire. Et puis il y a les donneurs de leçons. Comme le chef des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou – par ailleurs maire LR de La Garenne-Colombes – Philippe Juvin, qui cosigne avec l’écrivain Alexandre Jardin une chronique où ils préconisent de "vacciner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans chaque commune de France". Leur solution miracle? Le rachat des licences aux laboratoires et la fabrication du vaccin dans l’Hexagone. Or, il ne s’agit pas de simples licences, mais de brevets, qui ont nécessité d’énormes investissements, et que les labos n’ont aucune raison de divulguer. Et quand bien même, ensuite, il y a le savoir-faire pour fabriquer des produits hautement technologiques, sans compter la pénurie de certains composants qui freine la production… Pas si simple.

Vaccination: la France au même niveau que la Suisse

L’économiste Nicolas Bouzou vante, lui, . Avant, on admirait la gestion de la crise en Allemagne ou en Suède, maintenant c’est Israël et le Royaume-Uni… Quand les Israéliens ont passé commande, il y avait encore de grandes incertitudes sur les effets des vaccins, et ils ont accepté de jouer le rôle de cobayes, de céder toutes les données médicales aux labos. Qu’aurait-on dit si Macron avait opté pour une telle stratégie? Et qu’aurait-on dit si, comme en Grande-Bretagne, on inoculait toutes les doses sans faire de stocks pour la seconde injection?

D’ailleurs, la France[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi