La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 069,50
    -332,51 (-1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    -0,0094 (-0,77 %)
     
  • Gold future

    1 728,70
    -46,70 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    38 864,82
    -2 557,34 (-6,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    944,42
    +11,28 (+1,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,54
    -1,99 (-3,13 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 273,08
    +153,65 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    3 832,05
    +2,71 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3952
    -0,0060 (-0,43 %)
     

Covid : Merkel prolonge les restrictions malgré la grogne

·2 min de lecture

Angela Merkel a annoncé mercredi soir la prolongation jusqu'au 7 mars de la plupart des restrictions contre le Covid , malgré la grogne croissante de l'opinion et des commerçants.

Le relâchement n'est pas pour maintenant. Malgré le mécontentement suscité Outre-Rhin par les restrictions dues à la crise sanitaire, Angela Merkel a annoncé le 10 février la prolongation jusqu'au 7 mars de la plupart des contraintes imposées pour lutter contre le Covid. A peine la Chancelière a-t-elle fait quelques concessions.

Commerces non alimentaires, restaurants, cafés, musées ou encore équipements sportifs resteront ainsi fermés au-delà de la date fixée jusqu'ici au 14 février, "compte tenu de l'incertitude concernant la propagation des variants du virus", a expliqué Angela Merkel, à l'issue d'une réunion sur le sujet avec les représentants des 16 Etats régionaux du pays.

Inquiétude dans le Tyrol

Elle a néanmoins indiqué que les salons de coiffure pourront rouvrir le 1er mars, à condition d'adopter un strict protocole sanitaire, et que les écoles pourraient faire de même là où les conditions locales le permettront. Se félicitant que les chiffres des infections ces dernières semaines "s'améliorent", Mme Merkel a justifié la prolongation des restrictions, dont certaines ont été mises en place dès novembre, en raison de la propagation récente des variants sud-africain et britannique, jugés plus contagieux.

"Nous avons cette grande incertitude concernant la mutation. Nous devons être très clairs: elle prendra le dessus (...) si nous n'obtenons pas une meilleure traçabilité, il peut arriver très rapidement que nous ayons à nouveau une croissance exponentielle" du nombre de cas, a-t-elle averti. Angela Merkel a d'ailleurs indiqué s'être entretenue avec le chancelier autrichien Sebastien Kurz "pour lui faire part de (son) inquiétude concernant la mutation du virus sud-africain au Tyrol", région frontalière de la Bavière et actuellement région de l'Union européenne où ce variant est le plus répandu.

Eviter la troisième vague

Angela Merkel a cependant estimé que l'amélioration relative des chiffres récemment "montre que les mesures imposées ici, souvent très strictes [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi