La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 839,24
    +580,92 (+1,70 %)
     
  • Nasdaq

    15 068,81
    +171,96 (+1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1750
    +0,0054 (+0,46 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    38 012,85
    +1 138,35 (+3,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 119,07
    +10,15 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 460,66
    +65,02 (+1,48 %)
     

Covid: masque désormais obligatoire sur le littoral de la Vendée à la frontière espagnole

·1 min de lecture

Face à "une dégradation sanitaire brutale" liée au Covid, la préfecture de Gironde a rendu mardi le port du masque obligatoire à Bordeaux centre et dans les zones touristiques.

Face à "une dégradation sanitaire brutale" liée au Covid, la préfecture de Gironde a rendu mardi le port du masque obligatoire à Bordeaux centre et dans les zones touristiques, une mesure qui touche donc désormais les stations balnéaires de la côte atlantique, des Sables-d'Olonne à la frontière espagnole. Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont pris récemment des arrêtés similaires, face à une aggravation de la situation épidémique.

En Gironde, l'obligation du port du masque assortie d'une interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique (hors terrasse autorisée), entrera en vigueur mercredi 28 juillet jusqu'au 31 août dans des stations comme Lacanau, Lège-Cap-Ferret ou Arcachon, précise la préfecture dans un communiqué.

Exception : les jardins, les parcs, les espaces naturels et les plages. La préfecture fait état d'un "taux d’incidence" dans le département "qui atteint aujourd’hui 314 nouveaux cas pour 100.000 habitants contre 180 vendredi dernier et seulement 40 il y a deux semaines". Dans l’ensemble de la Gironde le masque devra être porté "dans les marchés, brocantes, files d’attentes ou accueils collectifs de mineurs" et "la mesure s’applique à toute personne de plus de onze ans et se déplaçant à pied", indique-t-elle.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles