La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    46 720,45
    -4 819,60 (-9,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,45 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3841
    +0,0057 (+0,41 %)
     

Covid: l'Ile-de-France au centre des préoccupations

·2 min de lecture

Des transferts de "dizaines, voire centaines" de patients se préparent pour éviter la saturation des hôpitaux en Ile-de-France, région la plus peuplée du pays et aussi celle où l'épidémie de Covid-19 provoque le plus d'inquiétudes.

"Toutes les 12 minutes, un Francilien est admis en réanimation", a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi soir lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Pour éviter que les services de réanimation débordent, "nous préparons des transferts importants de patients vers les autres régions", a dit M. Véran, en mentionnant "des dizaines, voire des centaines de patients". Selon le ministère, ces transferts pourraient débuter dans "les prochains jours", avec en outre des déprogrammations d'opérations pour libérer des lits. "Je suis inquiet", a confirmé le Dr Benjamin Rossi, infectiologue à l'hôpital Robert Ballanger, en Seine-Saint-Denis, vendredi sur LCI. "Le flux des patients hospitalisés est moindre, mais les formes graves chez des jeunes qui vont en réanimation restent là, les patients restent longtemps hospitalisés, les réa restent saturées", a-t-il poursuivi. "Nous voyons un rajeunissement des patients en réanimation", a de son côté noté sur franceinfo le Pr Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'AP-HP (hôpitaux de Paris).

Variant plus "mortel"

Ces phénomènes pourraient être dus au variant anglais, qui représente désormais plus de 67% des cas positifs. Ce variant est non seulement plus contagieux mais aussi 64% plus mortel que le coronavirus classique, selon une étude anglaise publiée mercredi. L'accélération de la vaccination dans la région capitale va se poursuivre durant le week-end avec 48 centres de vaccinations ambulatoires et 14 nouveaux centres dédiés ouverts samedi et dimanche pour délivrer quelque 25.000 doses de vaccin Pfizer. Dans tout le pays, on s'approche de la barre des 4.000 malades en réanimation, en-dessous des pics de la première (7.000 au printemps) et deuxième vague (4.900 à l'automne), mais le rythme s'est nettement accéléré. Le nombre quotidien de cas confirmés est redescendu autour de 27.000 jeudi, selon les données de Santé Publique France, qui compte désormais au moins 89.856 morts dans le pays. "Si on voit[...]

Lire la suite sur challenges.fr