La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 404,27
    -464,34 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Covid : "Les gens ne croient plus Emmanuel Macron", affirme Michel Onfray

·1 min de lecture

Les manifestations de samedi contre le pass sanitaire ont rassemblé plus de personnes que le précédent week-end en France. Invité mardi sur Europe 1, le philosophe Michel Onfray a expliqué cette situation par le manque de "ligne claire" dans la politique du président de la République, Emmanuel Macron, contre le Covid-19. "A un moment donné, les gens ne croient plus Emmanuel Macron et les complotistes sont très heureux de pouvoir dire 'comment pourrait-on croire quelqu'un qui nous balade depuis des mois ?'", a affirmé l'auteur du livre "L'Art d'être français" paru en mai dernier.

>> Retrouvez Votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

"Un mécontentement qui se manifeste dès que c'est possible"

"Il n'y a pas de ligne claire chez Emmanuel Macron. Son 'en même temps' c'est qu'à une époque il disait 'pas de masque' et après 'masque obligatoire', 'pas de pass vaccinal' puis 'pass vaccinal'", a argumenté Michel Onfray. "A une époque, le vaccin AstraZeneca était formidable, puis un jour on nous a dit 'ah non, pas du tout, il ne faut plus le prendre'. Puis le lendemain on nous a dit 'si, si, vous pouvez le prendre à nouveau'", a-t-il encore ajouté.

Dès lors, pour le philosophe, "il y a une espèce de mécontentement à l'endroit d'Emmanuel Macron" qui "cristallise" les colères. Michel Onfray cite par exemple les gilets jaunes, remplacés ou accompagnés désormais par les "antivax" et autres sceptiques vis-à-vis du pass sanitaire. Autre exemple donné par le philosophe : l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles