La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 616,11
    -127,38 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Covid: Bruxelles propose "des dons de vaccins" à la Chine

AFP - JAIME REINA

La commissaire européen à la Santé, Stella Kyriakides, "a pris contact avec ses homologues chinois pour leur proposer la solidarité et le soutien" de l'Union européenne. Des "dons de vaccins européens adaptés aux variants" sont proposés.

L'Union européenne a proposé à la Chine, confrontée à une explosion des contaminations, de lui offrir des vaccins anti-Covid et de lui apporter son "expertise", a annoncé la Commission ce mardi, avant une nouvelle réunion d'experts sanitaires des Vingt-Sept. La commissaire à la Santé, Stella Kyriakides, "a pris contact avec ses homologues chinois pour leur proposer la solidarité et le soutien de l'UE, ce qui inclut notre expertise en santé publique et des dons de vaccins européens adaptés aux variants", a indiqué un porte-parole de la Commission, ajoutant que Bruxelles attendait la réponse de Pékin.

L'exécutif européen avait déjà indiqué mi-décembre que l'UE était prête à "approvisionner la Chine en vaccins", mais sans parler de dons. La Commission n'a pas détaillé le nombre de doses que l'UE pourrait offrir, ni dans quels stocks ils seraient puisés, mais souligné que la nature exacte de l'aide européenne dépendrait de la réponse chinoise. Pékin a mis fin début décembre à sa politique draconienne du "zéro Covid", entraînant l'explosion des contaminations dans le pays, et lèvera dimanche ses obligations de quarantaine pour les voyageurs arrivant de l'étranger.

Inquiets du manque de transparence sur les chiffres chinois et redoutant l'apparition de nouveaux variants, une douzaine d'Etats, dont plusieurs dans l'UE (France, Italie, Espagne), imposent désormais des tests Covid aux passagers en provenance de Chine. Bruxelles, soucieuse d'éviter des restrictions nationales sans concertation comme en 2020, appelle à une "coordination" étroite des Vingt-Sept. Un comité réunissant les experts des ministères de la Santé des Etats membres et les agences sanitaires de l'UE se réunit mardi après-midi pour faire le point et esquisser "les prochaines étapes", après une première réunion le 29 décembre.

Se tiendra ensuite mercredi une réunion de l'IPCR, constitué d'un panel d'experts des Vingt-Sept et de la Commission et visant à organiser une réaction rapide de l'UE dans les situat[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi