Marchés français ouverture 4 h 8 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1959
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 762,80
    -30,34 (-0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    52 731,33
    -309,39 (-0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,02
    +16,07 (+1,16 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Covid au sein du XV de France : "On est dans le cas du variant britannique", indique le professeur et conseiller de la FFR Éric Caumes

France tv sport
·1 min de lecture

Vous avez fait des recommandations au XV de France. Que leur avez-vous dit ?
Éric Caumes : "Je leur ai recommandé des choses qui n’étaient pas recommandables (rires). Je leur ai recommandé d’éviter de s’entraîner en groupe jusqu’au match et je leur avais initialement recommandé de ne pas jouer le match contre l’Écosse. Quand on a discuté de la reprise des entraînements, j’avais mis un warning en disant ‘Attention aux entraînements collectifs parce que si jamais il y en a un qui se révèle positif cela va être compliqué’. Mais les impératifs du sport de haut niveau, c’est qu’il faut pouvoir s’entraîner de manière collective avant un match de cette importance."

Pour quelles raisons cela ne vous semblait-il pas recommandable de jouer le match ?
ÉC : "Je suis parti du principe qu’avec deux personnes positives dans l’encadrement des Bleus lundi (15 février), elles étaient potentiellement contagieuses dimanche (14 février) et potentiellement, tout le groupe avait été exposé soit pendant le match contre l’Irlande, soit dans les vestiaires, soit pendant le dîner d’après-match, soit dans l’avion pour rentrer en France. Je leur avais dit qu’il pouvait y avoir des cas qui allaient se déclarer pendant 14 jours après...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi