Marchés français ouverture 7 h 44 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 753,37
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1310
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    23 788,93
    +130,01 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    50 036,87
    -824,63 (-1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,10
    +11,22 (+0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Covid-19 : les vaccins n’augmentent pas le risque de fausse couche, selon une étude

·2 min de lecture

Une étude norvégienne montre qu’aucun des vaccins pour lutter contre le coronavirus utilisés dans ce pays (Pfizer, Moderna et AstraZeneca) n’a d’impact sur le risque de fausse couche.

On savait déjà que les par rapport aux femmes du même âge mais qui ne le sont pas. Raison pour laquelle il leur était . Mais il restait encore le doute du potentiel effet que la vaccination - et notamment la réponse immunitaire qu’elle entraîne - pourrait avoir sur le risque de fausse couche. Ce doute vient d’être levé par une étude norvégienne, publiée le 20 octobre 2021 dans le .

Le risque de fausse couche est semblable, voire inférieur, chez les femmes vaccinées

Les auteurs ont comparé toutes les femmes enceintes en Norvège entre le 15 février et le 15 août 2021 et ayant fait une fausse couche ou pas. Au total, 13.956 femmes ont poursuivi normalement leur grossesse, contre 4.521 femmes qui ont fait une fausse couche. Dans les deux groupes (fausse couche et pas de fausse couche), les femmes vaccinées contre le Covid-19 représentaient 5 %. La proportion de femmes vaccinées ayant fait une fausse couche dans les cinq semaines après la vaccination (231 sur 1003 femmes enceintes vaccinées) était de 23 %, contre 24,5 % pour les femmes non vaccinées (4.290 sur 17.474 femmes enceintes non vaccinées). Les chercheurs ont constaté un "rapport des chances" (odds ratio ou OR) de 0,92, qui descendait à 0,81 lorsque d’autres facteurs comme l’âge de la femme ou son niveau socio-économique étaient pris en compte. C’est-à-dire que la vaccination n’augmente pas le risque de fausse couche, mais au contraire semble l’atténuer. En effet, lorsque l’OR est inférieur à 1, l’événement (ici une fausse couche après le vaccin) est moins fréquent que dans l’autre groupe (ici les femmes enceintes non vaccinées).

Pas de risque, peu importe le vaccin analysé

Pour s’assurer de leur résultat, les chercheurs ont fait des analyses supplémentaires en étudiant l’impact de chaque vaccin individuellement, et là encore il n’y avait pas de risque de fausse couche ni avec Pfizer ni avec Moderna ou encore AstraZeneca, les vaccins également utilisés en France. Résultat similaire si l’on regardait séparément [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles